Point sur l'édition 2019 du PRA/OSIM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore une édition clôturée pour l'appel à projet PRA/OSIM 2019, le programme d'appui des OSIM en faveur de la solidarité internationale et du co-développement du FORIM, financé par l'Agence Française du Développement. 

Cette édition a été particulièrement riche en idée de la part des porteurs de projets mais aussi de l'équipe technique du FORIM et du Comité d'Examen Paritaire. 

Cette année, le FORIM a reçu 221 projets de 31 pays dans le monde avec l'aide de 25 OPAP labélisés dans 9 domaines d'intervention différents dont éducation/formation, agriculture et développement économique.

Vous souhaiteriez savoir où en est l'instruction de votre dossier ? Celui-ci est entrain d'être étudier par 54 membres du CEP composés de différents experts en solidarité internationale et partenaire du FORIM. La comission aura lieu le 2 Octobre et une réponse personnalisée vous sera envoyée à l'adresse mail indiquée dans vos dossiers concernant la décision prise par le CEP. 

Nouvel An éthiopien : le FORIM à côté de la diaspora célèbre le 14 septembre avec un riche programme.

Ayant pour mission de promouvoir l’Éthiopie et de créer des possibilités de collaboration avec la France dans la poursuite d’efforts mutuels, l’association Éthiopie-France (EFA) organise depuis 2018 un évènement pour célébrer le Nouvel An de l’Ethiopie (date officielle 11 septembre).

Cette année 2019, l'EFA propose une célébration d'une semaine du nouvel an éthiopien qui se tiendra du 9 au 14 septembre 2019, avec plusieurs évènement culturels pour mettre en lumière la culture éthiopienne, occasion de rassembler tous les membres de la communauté, y compris les autres associations éthiopiennes et de promouvoir cet aspect culturel à travers un évènement qui représente toute la richesse de ce beau pays.  

Le FORIM, partenaire de l'évenement à coté de l’Ambassade d'Éthiopie en France et de l’UNESCO,  soutient l'EFA et accorde une importance à l’accompagnement de la dynamique de la diaspora éthiopienne, dans le cadre de son dispositif "Journée Pays", qui vise entre autre à renforcer la structuration des OSIM non membres. 

Le FORIM interviendra notamment pendant la journée du 14 septembre, qui aura lieu à l'Ambassade d'Éthiopie en France, 35 Avenue Charles Floquet, 75007 Paris.

 

PROGRAMME DU 14 SEPTEMBRE

 

16:00 - 17:00 AG EFA : Présentation des activités de l'association.

17:00 - 18:00 : Début de l'événement, accueil des participants et des invités.

18:00 - 18:10 EFA : Introduction de la journée pays et présentation du planning de l'événement.

18:10 - 18:30 FORIM : Présentation de la structure et des associations qui ont bénéficié de l'accompagnement.

18:30 - 19:00 DIASPORA : présentation des associations éthiopiennes.

19:00 - 19:30 : Présentation des structures en Éthiopie, usa via une conférences call.

19:30 - 20:00 ADOPTION : présentation des associations sur l'adoption.

20:00 - 20:30 INTERNATIONAL : présentation des associations françaises qui œuvre en Éthiopie.

20:30 - 21:00 CONCERT: représentation de deux artistes éthiopien, chant musique traditionnelle et moderne.

21:00 - 21:30 CONCERT : représentation de deux musiciens avec instruments traditionnels éthiopien.

21:30 - 22:00 DANSE : représentions de 4 danseurs, de 4 danses traditionnelles éthiopiennes.

22:00 - 22:30 CLÔTURE: fin de l'événement.

23:00 - 05:00 CONCERT : représentation des deux artistes éthiopien en concert live.

 

Toutes les informations sur : NOUVEL AN ETHIOPIEN 

Union Africaine : Quelles priorités pour les diasporas africaines en Europe ?

Le 4 septembre, à Eschbourg, en Allemagne, s’est tenu un atelier de travail organisé par le Département Société Civile et Diaspora (CIDO) de l’Union Africaine, en présence de 15 représentants d’organisations et de réseaux de diasporas basés en Europe. Le FORIM y était représenté par Mike Attah, référent de la Commission Gouvernance Mondiale des Migrations. Dans la continuité de la rencontre de Khartoum tenue en janvier, cette rencontre ambitionnait de consulter les diasporas africaines en Europe sur leurs priorités, afin de préciser le plan d’action de l’Union Africaine pour les prochaines années. La présidente d’ADEPT, la plateforme euro-africaine de diasporas, Khady Sakho Niang, également administratrice du FORIM, a contribué à renforcer la place du FORIM.

Economie rurale, technologies, paix et sécurité, commerce, infrastructure, politiques publiques : tous les domaines dans lesquels les diasporas ont un impact ont été abordés et priorisés.

« Ces moments d’échange entre plateformes au niveau européen sont cruciaux. L’Union Africaine souhaite intégrer plus concrètement les diasporas dans ses programmes. Le FORIM encourage cette démarche et apprécie l’occasion de partager son expérience » se réjouit Mike Attah.

 

Journée CAGEF : "L'intérgenerationnel et le vivre ensemble", samedi 12 octobre 2019

Le Collectif des Associations Ghanéennes-CAGEF France a le plaisir de vous inviter à son événement :

 

L'intérgenerationnel et le vivre ensemble

Samedi 12 Octobre 2019 

Salle Victor Jara, rue Lésire

Vaulx-en-Velin

 

Au programme : conférence, débats et exposés. 

plus d'infos : collectifghana@yahoo.fr 

 

Agence des Micro Projets : la Session d'automne de l'appel à projets se clôture au 13 septembre.

Les financements permanents de l’Agence des Micro Projets

 

L’Agence des Micro Projets co-finance des microprojets de solidarité internationale visant à améliorer les conditions de vie des populations vulnérables à hauteur de 600 000 € par an. Trois sessions d’appel à projets annuelles permettent d’envoyer des demandes de financement :

 

 

  • la session de Printemps, qui se clôture au 31 mars  inclus à minuit – heure de Paris.

  • la session Energie Renouvelable, qui se clôture le 15 Juillet inclus à minuit – heure de Paris
  • la session d’Automne, qui se clôture au 13 septembre inclus à minuit – heure de Paris.

Tous les dossiers doivent être déposés en ligne sur la plateforme dématérialisée Portail Solidaire, en cliquant sur « Connectez-vous à votre espace association »Avant tout dépôt de dossier, vérifiez l’éligibilité de votre association et de votre projet et consultez notre règlement des Dotations.

Financements :

  • entre 2 000 € et 15 000 € par projet
  • jusqu’à 75% du budget total (hors valorisations et sur dépenses éligibles – toutes les dépenses liées à l’association française notamment les déplacements ne sont pas éligibles donc hors ratio des 75% )

Organisme éligible : 

  • Association française inscrite en Préfecture
  • Association existant depuis + de 2 ans
  • Disposant de moins de 250 000 € de ressources annuelles

Le projet :

  • Le projet doit être réalisé sur une durée de 1 à 3 ans
  • Le projet doit être réalisé dans un pays éligible au Comité d’Aide au Développement de l’OCDE (consulter la liste des pays éligibles)
  • Le projet doit répondre aux critères traditionnels de tout projet de développement (consulter les critères de sélection )
  • Le projet peut concerner toutes les thématiques du développement  (consulter les thématiques éligibles)
  • Le projet doit être réalisé avec un partenaire local

Ne sont pas éligibles:

  • Les projets d’urgence, de post-crise immédiate, de microcrédit, micro-finance, micro-épargne, de parrainage, les chantiers de jeunes, le volontariat, les actions individuelles, les réalisations de documentaires, les oeuvres artistiques, les études de faisabilité, les projets de construction simple et les projets ponctuels;
  • Les projets ayant déjà obtenus des financements de l’Agence Française de Développement (notamment via le dispositif PRA-OSIM) ou du Ministère des Affaires Etrangères;
  • Les délégations régionales de structures nationales ne disposant pas d’une existence juridique autonome;

 

Consulter le règlement                                                                                                                                Soumettre un projet

ZAMA 2019 : le rendez-vous incontournable de la diaspora malagasy

Zama Paris 2019

 

Le Rendez-vous de ceux qui croient qu'il est possible de changer l'histoire de Madagascar et de son peuple.
 

du 11 octobre 2019 à 20:00 au 13 octobre 2019 à 18:00

Jardin d'Agronomie Tropicale

45 bis avenue de la belle Gabrielle
94130 Nogent sur Marne
FRANCE

 

Pour cette 4ème édition, ZAMA se penche sur le thème de "Double appartenance et retour au pays".  Trois jours pour s'inspirer, se ressourcer, faire des rencontres, se former, (re)découvrir Madagascar et surtout célébrer les réussites et les initiatives de la Diaspora. Au programme, des retours d'expérience, des récits, des conseils et deux grandes nouveautés :  


- Madagascar Zama Awards : un nouveau concept haut de gamme pour célébrer et récompenser ceux qui font briller Madagascar à l'international [ le vendredi 11 octobre] ;
- Des animations spécialement conçues pour passer un dimanche aux couleurs de Mada en famille et entre amis [ le dimanche 13 octobre] ;

 

Cet événement s'adresse à tout public, que ce soit d'origine malgache, bi-nationale, citoyen malgache à l'étranger, ami de Madagascar ou Malagasy de passage à Paris. 

 

Infos et réservations : 

ZAMA - Zanak'i Madagasikara Ampielezana

Lolitah Ralahatrarivo, chargée de la communication

Téléphone : 06.11756532

 

billetterie ZAMA 2019

À Télécharger: 

Journée Portes Ouvertes de la PAFHA, 5 octobre 2019 : "HAITI Agriculture et climat, quel modèle d'agroécologie ? "

La Plateforme des Associations Franco-Haitiennes (PAFHA a le plaisir de vous inviter a sa 13eme Journee Portes Ouvertes, organisée sur la thématique


HAITI : AGRICULTURE ET CLIMAT QUEL MODELE D'AGROECOLOGIE ?
 

Le SAMEDI 5 OCTOBRE 2019
De 10h à 21h
entrée libre


BOURSE DU TRAVAIL DE ST. DENIS
9-11 rue Génin
93200 Saint-Denis

Au programme :

 

10H-18H: STANDS ASSOCIATIFS/CONFÉRENCE DÉBAT
19H-21H: PÔLE CULTUREL ANIMÉ PAR NAHOMIE JEAN-BAPTISTE:
Jessica H./Emuhah (gospel) / Dierline Laguerre/ Groupe STEEL GROOVE
Le conteur Jude JOSEPH/ Groupe danse de l'association Hibiscus Haiti-France
DÉFILÉ DE MODE AFRO-CARIBÉEN / ATELIER MAQUILLAGE AVEC BEAUTÉ RÉVÉLÉE

PROGRAMME COMPLET SUR PAFHA/ CONTACT +33 6 62 37 54 02

COUP DE POUCE 2017 - 2020

 Dans le cadre de la mise en œuvre du « Programme d’Appui à la Structuration et au Renforcement des Capacités d’action des OSIM et des réseaux d’OSIM » [SMA 4], le FORIM poursuit la gestion du dispositif « coup de pouce » 2017-2020 qui s’étend du 1er novembre 2017 au 31 mai 2020. Le dispositif « coup de pouce » vise à labelliser des actions de proximité conduites directement par les organisations membres du FORIM (FOSIM/COSIM), ou parrainées par elles lorsque le portage des actions sera fait par une OSIM membre de leurs réseaux. Les actions soutenues devront œuvrer en faveur d’une meilleure intégration des personnes issues de l’immigration - notamment des femmes et des plus jeunes - en leur apportant un appui dans la mise en œuvre de leurs activités en France. Ces actions prendront la forme de rencontres thématiques, de formations à l’attention des OSIM, de création ou de diffusion d’outils… Les subventions octroyées par le Bureau du FORIM pour chaque dossier reçu varient entre 1000 et 3000 euros. Les dossiers sont reçus au fil de l’eau et traités dès leur réception. La sélection des projets se fait par le Bureau du FORIM chaque mois.

APPEL À PARTICIPATION POUR LA SEMAINE DES AFRIQUES 2020

 
L’Institut des Afriques lance un appel à participation pour contribuer à la programmation de la 5e Semaine des Afriques qui se tiendra du vendredi 24 au vendredi 31 janvier 2020 et qui aura pour thème les « AFRIQUES URBAINES ».
 
10 projets seront retenus et viendront contribuer à la programmation de la Semaine des Afriques. Ils bénéficieront de la coordination, d’un appui logistique et de la communication de l’événement, ainsi que d’un « coup de pouce » financier qui pourra aller jusqu’à 500€, défini par le Comité d’organisation au regard des besoins et de la sincérité du budget prévisionnel.
 
Date limite de candidature : 30 août 2019
 
Plus d'informations en suivant le lien : http://bit.ly/afriques2020
 
 
Photo d’illustation : Bodys Isek Kingelez – maquette “City dreams”
MoNA, 2018 – crédit : mr_wahlee
 

Solidarité internationale : l'appel des ONG pour "renforcer la taxe sur les transactions financières"

TRIBUNE - Critiquant les "atermoiements" de la France concernant l'aide au développement, 65 dirigeants d’ONG, parmi lesquelles Coordination SUD, Oxfam, Médecins du Monde ou Action contre la Faim, réclament une augmentation et une réaffectation de la taxe sur les transactions financières.
 
 
Alors que la loi sur l’aide publique au développement - qui devait être présentée début août en Conseil des ministres - ne cesse d’être reportée, 65 dirigeants d’ONG, parmi lesquelles Coordination SUD, Oxfam, Médecins du Monde ou Action contre la Faim, s’alarment des "atermoiements" de la France en la matière. Dans une tribune publiée par le JDD, ils proposent, afin d'"allouer des moyens à la hauteur des enjeux", de "renforcer la taxe sur les transactions financières en augmentant son taux et son affectation à la solidarité internationale".
 
"Pour plus de solidarité, renforçons la taxe sur les transactions financières"
"Alors que la France s’apprête à mettre à jour sa politique relative au développement solidaire et à la lutte contre les inégalités mondiales, l’ambition politique clamée en début de mandat s’est essoufflée. Lors de la déclaration de politique générale, le Premier ministre a annoncé le renvoi à 2020 de l’examen de la nouvelle loi d’orientation et de programmation dédiée à ces questions, initialement prévue pour 2019.
 
Avec cet ajournement, puis un nouveau report du Conseil du développement, l’ambition présidentielle de renforcer le dispositif et les moyens de la coopération au développement et à la solidarité internationale tarde à se concrétiser. Ce texte doit pourtant fixer les orientations de la politique de développement dont l’enjeu est d’assurer la protection des biens publics mondiaux que sont, entre-autres, le climat, l’eau, la santé et l’éducation. Il doit aussi préciser les modalités de mise en cohérence des autres politiques avec les objectifs de développement. Il doit enfin donner la programmation budgétaire détaillant la façon dont le gouvernement mettra en œuvre l’engagement présidentiel à atteindre 0,55% du revenu national brut pour l’aide publique au développement.
«Il faut allouer des moyens à la hauteur des enjeux»
 
Il est regrettable que les atermoiements, le manque d’ambition et le retard dans l’adoption de la loi soient justifiés comme des conséquences des dépenses engagées dans le contexte social français actuel et la mobilisation des Gilets jaunes.
Il faut accélérer le processus et dès cette année, allouer des moyens à la hauteur des enjeux et le faire avec une prévisibilité nécessaire à une réponse efficace. Pour ce faire, un outil remarquable permet à la fois de financer notre politique de solidarité internationale et de répondre à l’aspiration pressante pour plus de justice fiscale : la taxe sur les transactions financières. Celle-ci a été créée à la suite de la crise de 2008 pour que le secteur bancaire, ayant largement bénéficié de la mondialisation et de l’envol des flux financiers internationaux, mais également du soutien de la puissance publique pendant la crise, participe à la lutte contre l’extrême pauvreté et les changements climatiques.
Ce que nos concitoyennes et concitoyens veulent aujourd’hui, c’est la justice et l’équité, pour tous et toutes afin que les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables, où qu’elles soient, puissent vivre dignement. S’exprime ainsi le souhait d’une plus juste redistribution des richesses, en France et à l’échelle mondiale. Le gouvernement doit entendre cette soif de justice fiscale et de nécessaire solidarité, et la traduire par des mesures concrètes sans plus attendre.
«Nos concitoyennes et concitoyens attendent que nos pays luttent sérieusement contre les inégalités»
En effet, les solidarités ne s’opposent pas. Bien au contraire, elles convergent. La défense et la promotion des biens publics mondiaux bénéficient, par définition, à l’ensemble de la population du globe. Nos concitoyennes et concitoyens ont bien conscience que sur de nombreux sujets, nos destins sont liés avec les pays les plus pauvres. Tous et toutes comprennent l’intérêt de se battre pour la défense des droits humains et la nécessité de lutter, aux côtés de nos partenaires, contre les changements climatiques et de construire des systèmes éducatifs, alimentaires, sanitaires et fiscaux efficients, durables et équitables. Ils attendent que nos pays luttent sérieusement contre les inégalités, y compris celles qui séparent les femmes et les hommes, où qu’elles se manifestent.
Renforcer la taxe sur les transactions financières en augmentant son taux et son affectation à la solidarité internationale, dès cette année, permettrait de faire un pas vers le respect des engagements internationaux en matière d’aide publique au développement en répondant aux aspirations de nos concitoyennes et concitoyens : construire une société plus juste et un monde plus équitable."
 
Liste des signataires :
 
Philippe JAHSHAN, Président (Coordination SUD)
Cécile DUFLOT, Directrice Générale (Oxfam France) ;
Bertrand LEBEL, Directeur Exécutif (Acting For Life) ;
Thomas RIBEMONT, Président d'honneur (Action Contre la Faim) ;
Catherine Sophie DIMITROULIAS, Présidente (AFEM) ;
Frédéric APOLLIN, Directeur (Agronomes et Vétérinaires sans Frontières – AVSF) ;
Gwenaëlle BOUILLE, Présidente (Aide et Action) ;
Aurélien BEAUCAMP, Président (AIDES) ;
Alexandra POTEAU, coordinatrice générale (Amis des Enfants du Monde) ;
Thomas DE LA BOUVRIE, Trésorier (Antenna France) ;
Alain CHEVALIER, President (APIFLORDEV) ;
Alain BARRAU, Président (Asmae- Association Sœur Emmanuelle) ;
Halimatou CAMARA, Présidente (Association des Jeunes Guinéens de France - AJGF) ;
Benoît LAMBERT, Président (Association la Voûte Nubienne) ;
Gilles COLLARD, Directeur Général (Bioforce) ;
Philippe LEVEQUE, Directeur Général (CARE France) ;
Sylvie BUKHARI-DE PONTUAL, Présidente (CCFD-Terre Solidaire) ;
Bruno GALLAND, Conseiller technique régional (CIDR) ;
Daneil VERGER, Président (CLONG- Volontariat) ;
Sandra METAYER, Coordinatrice (Coalition Eau) ;
Anne-Françoise TAISNE, Déléguée Générale (Comité français pour la solidarité internationale - CFSI) ;
Julie STOLL, Déléguée Générale (Commerce équitable France) ;
Thierry MAURICET et Xavier BOUTIN, Présidents (Coordination Humanitaire Développement – CHD) ;
Emmanuel POILANE, Président (CRID) ; Emilie VALLAT, Directrice (ECPAT France) ;
Hervé GOUYET, Président (Electriciens sans frontières) ;
Armelle RENAUDIN, Cofondatrice (Entrepreneurs du Monde) ;
Aurélie GAL-REGNIEZ, Directrice Exécutive (Equipop) ;
Ruvie GAMBIA, Président (Etudiants et Développement) ;
Gérald GODREUIL, Délégué Général (Fédération Artisans du Monde) ;
Manuel PATROUILLARD, Directeur Général (Fédération Handicap International) ;
Mackendie TOUPUISSANT, Président (FORIM) ;
Matthieu GAUTIER, Directeur Général (Futur Au Présent) ;
Laurence TOMMASINO, Déléguée Générale (GERES) ;
Jean-Michel ROYER, Président (Gevalor) ;
Bruno RIVALAN, Directeur Exécutif adjoint (Global Health Advocates / Action Santé Mondiale) ;
Olivier BRUYERON, Directeur (Gret) ;
Pierre JACQUEMOT, Président (Groupe Initiatives) ;
Claude ROSENTHAL, Président (Gynecologie Sans Frontières) ;
Cathy BLANC-GONNET, Directrice (HUMATEM)
Alexis BEGUIN, Directeur Général (IECD) ;
Marie Francoise PLUZANSKI, Présidente (Initiative Développement) ;
François DOLIGEZ, Président (Inter-réseaux Développement rural) ;
Johan GLAISNER, Directeur de programme (Ircom) ;
Jean-Paul DAVID, Président (Kinésithérapeutes du Monde) ;
Anouchka FINKER, Directrice Générale (La Chaîne de l'Espoir) ;
Olivier ALLARD, Délégué (Général La Guilde) ;
Malik SALEMKOUR, Président (Ligue des droits de l'Homme) ;
Blaise DESBORDES, Directeur Général (Max Havelaar France) ;
Dr Philippe DE BOTTON, Président (Médecins du monde) ;
Xavier DEMANCHE, Directeur Général par Intérim (Partage) ;
Dominique BISSUEL, Président (PARTAGE avec les enfants du monde) ;
Yvan SAVY, Directeur (Plan International France) ;
Stéphanie SELLE, Co-Directice (Planète Enfants & Développement) ;
Thierry MAURICET, Directeur Général (Première Urgence Internationale) ;
Jean-Louis MAROLLEAU, Secrétaire Exécutif (RESEAU FOI & JUSTICE AFRIQUE EUROPE) ;
Rachid LAHLOU, Président-Fondateur (Secours Islamique France) ;
Florence THUNE, Directrice Générale (Sidaction) ;
Clotilde BATO, Déléguée Générale (SOL, Alternatives Agroécologiques et Solidaires) ;
Alain CANONNE, Délégué Général (Solidarité Laïque) ;
Antoine PEIGNEY, Président (Solidarités International) ;
Isabelle MORET, Directrice Générale (SOS VILLAGE D'ENFANTS) ;
Lysiane ANDRE, Présidente (Terre des Hommes France) ;
Camille ROMAIN DES BOSCS, Directrice Générale (Vision du Monde) ;
Véronique MOREIRA, Présidente (Women Engage for a Common Future (wecf) France) ;
Luc Barruet, Directeur Fondateur (Solidarité Sida).
 
tribune parue le 20 juillet 2019 sur  Le Journal du Dimanche. Le JDD est un journal hebdomadaire français d'actualité fondé en 1948.
  

Pages