Lancement de l'appel à projets du programme "Mobilité Migrations pour le Développement (P2MD)"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Diaspora pour le développement territorial au Mali

Le programme Mobilité Migrations pour le Développement (P2MD) vise à valoriser et à mobiliser davantage la diaspora malienne en faveur du développement socio-économique du Mali à travers notamment l’accompagnement et le renforcement de ses interventions par un appui technique et/ou financier à ses projets.

La composante 1 du PMMD s’intéresse plus particulièrement aux initiatives de développement local. La démarche se fonde sur une approche « double espace » auprès de la diaspora malienne dans les pays d’accueil et auprès des acteurs et populations locales au Mali, à la fois bénéficiaires des projets et responsables de leur exécution..

Avec l’appui financier de l’Agence Française de Développement, la Cellule Technique de Co développement (CTC) subventionne les collectivités territoriales, les associations et/ou ONG maliennes pour la réalisation de projets impliquant la diaspora installée dans les pays de l’UE et/ou la CEDEAO.

Opérationnelle à la fois au Mali, en France et dans l’espace CEDEAO, la facilité cible les projets intégrant une dimension productive pouvant se traduire par exemple par la consolidation ou la création d’emplois durables, la génération de revenus, la construction/réhabilitation d’infrastructures facilitant l’activité (socio)économique etc.

Les projets accompagnés doivent être cohérents  avec les pratiques d’interventions de la diaspora, multiformes et multisectorielles  et doivent viser à améliorer le cadre de vie des populations au Mali qu’à renforcer une démarche d’intervention innovante, où la diaspora malienne est un vecteur de financement, de transfert de compétences, de dialogue entre acteurs dans le pays d’accueil et le Mali, mais aussi de mobilisation d’autres compétences techniques et financières à l’extérieur.

Dans le cadre de ce programme, les porteurs de projets devront obligatoirement être en partenariat avec, au minimum, une association de la diaspora malienne basée en France ou dans la CEDEAO.

Pour l’organisation de la Diaspora, ce partenariat se traduit notamment par :

-          Un partenariat solide et équilibré, basé sur une compréhension commune du projet et des rôles et prérogatives de chaque acteur impliqué ;

-          Un rôle charnière dans la mobilisation des partenariats techniques et/ou financiers nécessaires à la bonne conduite de projet ;

-          Une implication effective dans la définition et à la mise en œuvre de l’action et les coûts qu’il encourt sont éligibles au même titre que ceux encourus par le porteur de projet ;

Quels types des projets sont éligibles ? 

Projets productifs : S’articulant autour d’infrastructures réalisées et gérées collectivement, favorisent la mise en œuvre d’activités productives destinés à l’autoconsommation et/ou génératrices de revenus.

Projets structurants pour le développement économique territorial : Visent à dynamiser durablement l’activité économique locale. 

Qui est éligible ?

Porteur du projet au Mali :

•    personne morale et ;

•      sans but lucratif et ;

•      appartenir à l’une des catégories suivantes : organisation non gouvernementale, opérateur du secteur public, collectivité territoriale, organisation non gouvernementale internationale  et ;

•      de droit malien et ;

•      directement chargé de la préparation et de la gestion de l’action et ;

•      Avoir au moins une expérience dans le domaine de l’action sur le territoire malien dans la gestion technique et financière d’un micro projet de développement.

En partenariat avec une organisation de la Diasporas Malienne en France et/ou dans l’espace CEDEAO :

•      légalisée dans le droit français ou du pays de la CEDEAO où elle est basée.

•      d’autres partenariats techniques et financiers peuvent compléter le partenariat obligatoire des associations de la diaspora.

Dans le cadre de ce programme, les porteurs de projets devront obligatoirement être en partenariat avec, au minimum, une association de la diaspora malienne basée en France ou dans la CEDEAO.

Comment répondre ?

  1. Participer à un rendez-vous sur le double espace CTC et BIC au Mali et Cellule Relais en France, puis soumettre un dossier de projet à la CTC au Mali
  2. Appui au montage de projet et dépôt du dossier complet de projet
  3. Notification du financement aux demandeurs après vérification et suivi

Montant des subventions:

•       Minimum : 15 000 000 FCFA (22500€ environ)

•       Maximum : 30 000 000 FCFA (45000€ environ)

La subvention doit représenter au minimum  15 % du total estimé des coûts éligibles de l'action et au maximum 70%.

Les partenaires de la diaspora malienne doivent cofinancer l’action à hauteur minimum de 10% du budget total de l’action.

Délai de dépôt des dossiers (après l’accueil double espace) : 15 décembre 2017

Adresse pour remise en main en propre ou pour envoi par messagerie express privée :

Cellule Technique du Co développement

Rue 310, porte 294

Quartier du fleuve – Bamako, Mali

Tél : + (223) 20 23 67 55

Une copie en version électronique des dossiers de projet sera envoyée par mail à l’adresse suivante : ctcodev@gmail.com

Pour plus d'informations sur le CODEV MALI : http://www.codeveloppementmali.org/ 

Ou s'adresser en France ?

Accueil  Cellule Relais France

FORIM :

14,  Passage Dubail 75010 Paris

Tél : 01 44 72 02 88

E-mail : tcamara@forim.net ;

Web: www.forim.net

 

COSIM Occitanie Pyrénées

Porte 401, 4 Cheminement le Titien 31100 TOULOUSE

Tél : 06 68 38 75 93

E-mail : cosim.occitanie.pyrenees@gmail.com

 

 

Haut Conseil des Maliens de France (HCMF)

9 Rue Genin
93200 Saint Denis
Tél. : 06 18 49 32 97

E-mail : contact@hcmf.fr

 

 

Programme Solidarité Eau         

32 Rue le Peletier, 75009 Paris

Tél : 01 53 34 91 20

E-mail : aubourg@pseau.org

 

 Réseau des Associations du Bassin du Fleuve Sénégal (RADBFS)

111 Rue Danièle Casanova
93200 Saint Denis
Tél. : 06 59 19 89 98
E-mail : radbfs@gmail.com