"Comment organiser les associations des migrant.e.s dans la coopération au développement", L'exemple du FORIM à Rome.

 
Rome.30 Mars 2019.  «Le nationalisme en Europe peut être battu, mais pour ce faire, nous devons informer les citoyens, en racontant l’immigration dans sa réalité, celle du phénomène humain universel».
Ainsi s'exprimait Thierno Camara, interwieué  par l'Agence de Presse Nationale Italienne DIRE.it. 
Selon Camara, quelques semaines après les élections pour le renouvellement du Parlement européen, il est essentiel de relancer le travail journalistique et d’information, à la fois par les médias et sur le territoire.
«Le nationalisme se nourrit de l’ignorance», souligne le Président du FORIM. «Notre rôle est d’informer, parce que si les citoyens sont informés de la réalité, le nationalisme ne trouvera pas d’espace pour nourrir ses idées.»
Invité par le Sommet Italien des Diasporas, à une rencontre intitulée «Organiser des associations de migrants dans la coopération au développement», Camara souligne que le Forim exerce des nombreuses fonctions et tâches: «les diasporas ont un rôle dans le développement, participent à la structuration de la société, au vivre ensemble et à la définition des politiques publiques, en France, en Europe et dans le monde entier».
Dans cette perspective, il est essentiel créer et travailler en réseau. Besoins que Camara relance à Rome après avoir été co-signataire d’une lettre ouverte publiée par le journal français Le Monde. Cette tribune, intitulée «Le moment est venu de mettre. les diasporas au cœur du co-développement euro-africain», est un appel à impliquer les communautés d’origine africaine dans les projets de développement et de coopération. «Avec huit millions et demi de personnes réparties dans toute l’Europe, dont trois millions et demi en France, nous représentons un potentiel humain et économique hors du commun», Camara affirme dans la lettre. «Nous avons un pied ici et un pied là-bas, nous avons une double culture et des adhésions multiples, européennes et africaines: un atout pour relier deux mondes ensemble et partager des valeurs de solidarité.»
 

Traduction d'un extrait de l'article italien paru sur le site de l'agence nationale de presse "DIRE.it"