Appel à projets de recherche Europe-Afrique

L'ERA-NET / ERAfrica lance son appel à projets. L’objectif central de l’appel est de promouvoir des collaborations de recherche sur le long terme entre les États membres et/ou pays associés de l’UE et l’Afrique. Il s'agit d'un ERA-Net coordonné par l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD). Les projets ERA-Net (European Research Area network) cherchent à renforcer la cohérence et la coordination entre les programmes de recherche nationaux ou régionaux des Etats membres de l’Union européenne (UE), à contribuer à leur ouverture et à la mise en place d’activités conjointes. L’ERA-Net avec l’Afrique, ERAfrica place ses activités dans le cadre de la Stratégie Conjointe Afrique-UE. Il contribue à la mise en place du 8ème Partenariat, et plus spécifiquement à sa seconde priorité qui est d’appuyer le renforcement des capacités en S&T en Afrique et de mettre en œuvre le Plan d’Action Consolidé de l’Afrique en Science et Technologie. L'appel à projets finance trois types d'activités collaboratives : rechercheinnovation et renforcement des capacités dans les trois champs thématiques suivantes : L’énergie renouvelable ; les interfaces entre défis (défis sociétaux pour lesquels une collaboration entre Afrique et Europe aura une valeur ajoutée et un effet potentiel) ; Nouvelles idées. Les pays participants à l'appel ERAfrica sont : l'Autriche, la Belgique, le Burkina Faso, l'Egypte, la Finlande, la France, l'Allemagne, la Côte-d'Ivoire, le Kenya, les Pays-Bas, la Norvège, le Portugal, l'Afrique du Sud, la Suisse et la Turquie. Les propositions de projets doivent impliquer au moins quatre pays différentsdont deux membres de l'Union européenne et d'Afrique. L'appel conjoint prévoit des règles spécifiques de participation pour chacun des pays ayant financé cet appel. Les candidats français sont invités à consulter le « Individual Eligibility Criteria and Funding Regulations » pour la France. La date limite de candidature est fixée au 15 avril 2013. Informations complémentaires :https://www.ird.fr/toute-l-actualite/appels-a-propositions-appels-a-projets/appel-a-projets-erafrica et http://www.erafrica.eu/

Appel à projets de la Fondation d'entreprise Bel

La Fondation d’entreprise Bel lance son appel à projet pour l’année 2013. La fondation soutient des projets émanant d'associations basées à travers le monde. Elle apporte ainsi son soutien à des associations qui œuvrent pour le bien-être des enfants et la promotion de modes d’alimentation équilibrés. Avant d’être soumis au Conseil d’Administration de la Fondation, les dossiers seront présélectionnés par le Comité de Sélection et de Suivi des Projets (CSSP), après analyse de plusieurs critères.  La structure devra ainsi être une association ou un organisme à but non lucratif, le projet devra spécifiquement être lié aux enfants (de 0 à 16 ans). Le soutien apporté devra concerner la réalisation concrète d’une initiative, et non le financement de la structure ou de ses activités courantes. Le projet devra être inscrit dans la durée et avoir vocation à être pérenne. Enfin, il devra est basé dans un des pays dans lesquels la Fondation intervient (liste accessible en ligne). Le Conseil d’Administration de la Fondation se réunira au printemps 2013 pour donner son avis final sur les dossiers à soutenir. Les fonds ne pourront par conséquent être versés qu’à partir de l’été 2013. Informations complémentaires et dépôt du dossier en ligne : http://demandes.fondation-bel.org/fr/user/login/?returnUrl=%2Ffr%2Fproject%2Fnew%2F

 

Appel à propositions de l'Union Européenne pour les Acteurs non Étatiques dans le Développement au Tchad

La Délégation de l'Union Européenne en République du TCHAD lance un appel à propositions restreint intitulé "Les Acteurs Non Etatiques et les Autorités Locales dans le Développement – Interventions au TCHAD".  Cet appel à propositions a pour but de soutenir les actions de développement à mettre en œuvre par les Acteurs Non Etatiques (ANE) et/ou les Autorités Locales en étroite collaboration avec les communautés locales et les groupes de population les plus vulnérables, en vue de promouvoir la mise en place d’une société mettant l’accent sur les principes de  participation. Les priorités de cet appel à propositions sont les suivantes : Amélioration de l’accès des populations aux services sociaux, et de leur participation aux processus d’élaboration des politiques ; Renforcement des capacités des Acteurs Non Etatiques et des Autorités Locales du Tchad  afin de participer aux stratégies de réduction de pauvreté et de développement durable ;  Facilitation des interactions et du réseautage entre les acteurs étatiques et non étatiques dans différents contextes. Le montant indicatif global mis à disposition au titre du présent appel à propositions s'élève à 3 700 000 Euros dont 3 000 000 Euros pour les Acteurs Non Etatiques. Les ANE devront satisfaire aux conditions suivantes pour pouvoir prétendre à une subvention : Etre une personne morale ; Ne pas poursuivre de but lucratif ; Avoir la nationalité d’un Etat membre de l’Union européenne ou du Tchad; Etre un Acteur Non Etatique d’un État membre de l’Union européenne ou du Tchad; Etre directement chargé de la préparation et de la gestion de l’action avec leurs partenaires et ne pas se limiter à un rôle d’intermédiaire. Il est à noter qu’il s'agit d'un appel à propositions restreint. Dans un premier temps, seule la note succincte de présentation doit être soumise pour l'évaluation. La date limite de soumission des notes succinctes est fixée au 23 octobre 2012 à 12h00 (heure locale Tchad). Le texte complet des lignes directrices à l’intention des demandeurs peut être consulté à la Délégation de l'UE en République du TCHAD-Route de Farcha - Concession Caisse Coton, BP 552-NDJAMENA-TCHAD et sur le site Internet suivant :https://webgate.ec.europa.eu/europeaid/online-services/index.cfm?do=publi.welcome La date limite de remise des notes succinctes de présentation est fixée à 17H00 le 17 janvier 2013. Des sessions d’information sur cet appel à propositions seront organisées à des dates et en des lieux qui seront communiqués par messages radios et sur le site internet ci-dessus mentionné.

La région Ile-de-France lance le dispositif "Méditerranée""

Le dispositif « Méditerranée » de la Région Ile-de-France soutient des projets mis en œuvre entre des structures d’Île-de-France et des territoires de la rive Sud et Est de la Méditerranée, portés des associations, des organisations publiques et des entreprises. Cet appel à projet concerne les initiatives menées en Île-de-France et/ou dans l’un ou plusieurs des pays suivants : Maroc, Algérie, Tunisie, Libye, Égypte, Israël, Territoires palestiniens, Liban, Syrie, Turquie (auquel cas il devra comporter un volet en Île-de-France). Les projets doivent contribuer au développement réciproque de ces territoires et produire des retombées économiques, sociales ou culturelles. Les subventions concerneront des opérations de fonctionnement et ne pourra excéder 50 % du coût total du projet. Les projets devront porter sur une ou plusieurs des thématiques suivantes : Administration du territoire ; Promotion de la démocratie locale ; Promotion de la culture et de la paix ; Formation des agents des collectivités locales ; Formation des élus locaux ; Promotion du droit des femmes, de l’égalité homme/femme et de la lutte contre les discriminations ; Appui à la structuration de la société civile ; Promotion de la francophonie ; Promotion du dialogue euro-méditerranéen ; Promotion des droits humains ; Liberté d’expression et soutien aux médias libres et indépendants ; Promotion de l’ensemble des activités relevant de l’économie sociale et solidaire ; Préservation et promotion de la diversité culturelle. Les projets présentés devront être programmés pour le second semestre 2013. La date de clôture de l’appel est fixée au 28 février 2013. Informations complémentaires, règlement du dispositif et dossier de candidature : http://www.iledefrance.fr/appels-a-projets/international/2822013-mediterranee/

La région Ile-de-France lance le dispositif "Solidarité Internationale"

Le dispositif « Solidarité Internationale » de la région Ile-de-France apporte un soutien aux projets de solidarité internationale de grande envergure, portés par des associations loi 1901, des établissements publics, des fondations ou des groupements d’intérêt public. Fonctionnant sur la base d’un appel à projets, il a pour vocation de couvrir de grands domaines de la solidarité internationale et de l’aide au développement. Il est ainsi rattaché au concept de « biens publics mondiaux », avec une priorité accordée au renforcement des institutions des pays du Sud. Les biens publics mondiaux concernés relèvent des domaines de compétences de la Région, pour lesquels celle-ci entend être porteuse d’un message spécifique, ou pour lesquels il existe un levier d’action au niveau local. Plusieurs thèmes d’intervention sont retenus: Environnement (changement climatique, préservation de la biodiversité, lutte contre la désertification, accès à l’eau, préservation des forêts et reforestation, gestion des ressources naturelles, lutte contre la pollution y compris atmosphérique) ; Santé et prévention (avec un accent particulier sur la lutte contre le VIH/sida et les maladies transmissibles) ; Sécurité alimentaire ; Production de connaissances (recherche pour le développement) ; Promotion du pluralisme culturel, linguistique et de la diversité culturelle (incluant la francophonie) ; Promotion d’une culture de la paix ; Appui institutionnel aux collectivités dans la gestion locale de biens publics. Le dispositif est orienté en priorité vers les pays en développement, qui sont souvent les premières victimes des dérèglements mondiaux (climatiques, sanitaires ou économiques) mais aussi les acteurs du changement. L’aide de la région ne pourra dépasser 50% du montant global du budget du projet. La date de clôture de l’appel est fixée au 28 février 2013. Informations complémentaires, règlement du dispositif et dossier de candidature : http://www.iledefrance.fr/appels-a-projets/international/2822013-solidar...

Lancement de l'appel à projets FISONG de l'AFD

Dans le cadre de la Facilité d’innovation sectorielle pour les ONG (FISONG), l’Agence française de Développement (AFD) se propose de subventionner des ONG pour la réalisation de projets de terrain innovants selon un cadre défini. Cet appel à propositions vise à mettre en œuvre des opérations innovantes sur le thème « La formation par l’apprentissage en vue d’une insertion socioprofessionnelle ».  Il est doté d’une enveloppe de 2,35 millions d’euros. Dans le cadre de cet appel à propositions, un ou plusieurs projets d’une durée minimum de 3 ans pourront être retenus. Par soucis de cohérence et de complémentarité avec les interventions financées par l’AFD, les projets devront se concentrer dans les pays d’action prioritaire de la Coopération française où l’AFD finance des concours dans le secteur de l’éducation et / ou de la formation professionnelle (Bénin, Burkina Faso, Burundi, Djibouti, Guinée, Haïti, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Sénégal, Tchad, et Togo). La date limite de réception des notes succinctes de proposition est fixée au 31 janvier 2013. Si sa proposition est retenue, l’ONG sera ensuite invitée à élaborer un dossier technique et financier, en y intégrant d’éventuels éléments issus d’un dialogue avec le chef de projet désigné à l’AFD : ce dossier devra enfin être validé par l’AFD. Informations complémentaires et appel à propositions : http://www.afd.fr

Appel à projets de la Ligue de l’enseignement et Solidarité Laïque

A travers la campagne "Pas d’Éducation, pas d’Avenir !"- PEPA, la Ligue de l’enseignement et Solidarité Laïque lancent un appel à projets.  Cette année, une attention particulière sera portée aux projets qui mettront l’accent sur l’éducation primaire pour tous, la promotion de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Les projets présentés devront concerner l’éducation formelle ou non formelle et devront favoriser l’accès à l’éducation, améliorer la qualité de l’éducation, favoriser une meilleure gestion de l’éducation ou constituer des activités complémentaires à l’éducation. Pour déposer un dossier, il faut obligatoirement être une fédération ou une association affiliée à la  Ligue de l’enseignement ou organisation membre de Solidarité Laïque. Tous les pays présents sur la liste du CAD de l’OCDE sont éligibles à cet appel à projet. Les projets doivent être déposés à la fédération départementale de la Ligue de l’enseignement ou auprès de l’organisme fédéral de l’organisation membre de Solidarité Laïque avant le 11 janvier 2013. Informations complémentaires, appel à projet et dossier de cofinancement : http://www.pasdeducationpasdavenir.org/2012/1430/

Appel à projets innovants de l'agence de communication Similigram

6 Milligrammes d’Audace est un Programme de cofinancement privé mis en œuvre par l’agence de communication Similigram. Il a pour but de soutenir financièrement les actions des associations qui ont des projets innovants. Les projets soumis devront avoir pour objectifs d’améliorer des situations qui ont été identifiées par les parties prenantes comme étant difficiles et dans lesquelles, l’audace, l’esprit d’initiative, et la volonté de bouleverser les choses font partie de la logique d’intervention. Qu’il s’agisse de projets se déroulant en France ou à l’étranger, l’action devra placer au cœur de son dispositif de construction et de mise en œuvre, l’implication des partenaires, le pragmatisme des acteurs mobilisés, l’engagement, la prise de risques, le souci d’expérimenter de nouvelles pratiques ou la mise en place de partenariats originaux. L’aide financière qui pourra être accordée est comprise entre 500 € et 1 500 €. Elle s’adresse aux associations françaises, sous réserve qu’elles aient mobilisé au moins 80% du coût total du projet présenté. La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 15 février 2013. Informations complémentaires et dossier de candidature : http://www.similigram.com/?q=a_propos

Appel à projet du Fonds d'Innovation Humanitaire

Le Fonds d'innovation humanitaire soutient les organisations et les individus à identifier, développer et partager des solutions innovantes et évolutives aux défis auxquels est confrontée une aide humanitaire efficace. Afin d'atteindre cet objectif, le Fonds d'innovation humanitaire s'efforce de: Permettre l’innovation humanitaire notamment en faisant circuler des idées créatives à travers le processus d'innovation; Aider à établir de nouveaux partenariats avec des acteurs clés; Capitaliser sur les enseignements tirés des projets financés et analyser les processus d'innovation dans les contextes humanitaires afin de diffuser largement ; Renforcer les relations existantes entre les acteurs des agences humanitaires, du secteur universitaire et du secteur privé engagés dans des processus d'innovation. Le Fonds d’innovation humanitaire permet l’octroi de subventions pouvant aller jusqu'à £ 20.000 (environ 24 500 Euros) pour la reconnaissance, l'invention et la diffusion d'une innovation humanitaire. Les propositions peuvent être déposées tout au long de l’année. Informations complémentaires : http://www.humanitarianinnovation.org

Appel à proposition « ESSEC Bonnes Pratiques et Transparence Associatives » (BPTA)

L’Institut de l’Innovation et de l’Entrepreneuriat Social de l’ESSEC (ESSEC IIES) a conçu un dispositif d’évaluation des pratiques de gouvernance, de transparence et de gestion d’associations reposant sur un guide de bonnes pratiques appelé « ESSEC Bonnes Pratiques et Transparence Associatives » (BPTA) et sur une méthodologie d’audit. A l’ESSEC, cette méthodologie fait l’objet d’un cours dispensé par Thierry Sibieude, professeur titulaire de la chaire Entrepreneuriat Social, sous la forme d’un exercice pédagogique permettant à un binôme ou trinôme d’étudiants, formés et encadrés par un responsable pédagogique, de réaliser un audit des pratiques d’une association volontaire. Cet exercice leur permet de renforcer leurs connaissances et compétences en matière de gestion et de gouvernance associatives, et de rentrer ainsi au cœur des problématiques du management associatif. Les étudiants remettront à l’association à la fin de l’évaluation un rapport d’audit synthétique présentant les résultats par critère.  Les associations auditées identifient ainsi leurs forces et leurs axes de progrès en matière de gouvernance, de transparence et de gestion afin d’améliorer leurs pratiques et renforcer leur efficacité et l’impact de leur action. Pour postuler, l’association doit poursuivre une finalité sociale, culturelle, environnementale…être créée depuis au moins 2 ans et comprendre au minimum 3 salariés (permanents). L’évaluation démarrera début mars et se terminera fin mai 2013, correspondant à un trimestre étudiant. Vous avez jusqu’au 6 février 2013 pour faire parvenir votre fiche de candidature à Stéphanie Friess, responsable du programme sous la responsabilité académique de Thierry Sibieude : friess@essec.fr. Informations complémentaires, appel à projets et fiches de candidature : http://entrepreneuriat-social.essec.edu/cursus-d-enseignement/formation-...

Pages