Soutiens de la fondation Gloriamundi

La Fondation Gloriamundi soutient des organisations non gouvernementales et des œuvres humanitaires ou sociales disposant de peu de moyens en leur offrant des supports en communication. La Fondation conçoit et réalise des brochures, logos, photographies, films, sites internet et tout autre matériel sur support papier ou informatique. Pour bénéficier d’un tel soutien de la fondation, les organisations candidates doivent exister depuis au moins 2 ans, démontrer le manque financier et justifier d’un réel besoin de supports en communication. Informations complémentaires : http://www.fondationgloriamundi.org

Appel à projets du Fonds Européen d'Intégration (FEI)

Le Fonds Européen d’Intégration (FEI) a pour objectif général de soutenir les efforts fournis par les États membres de l’Union Européenne pour permettre aux ressortissants de pays tiers issus de contextes économiques, sociaux, culturels, religieux, linguistiques et ethniques différents de remplir les conditions de séjour favorables à leur intégration dans les sociétés européennes. Dans ce cadre, le FEI à travers le présent appel à projets vise à contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre des stratégies nationales d’intégration des ressortissants de pays tiers dans tous les aspects de la société, notamment sur le marché du travail, au travers d’activités de formation, d’actions culturelles et de la promotion de pratiques antidiscriminatoires.  En France, les actions financées par le FEI visent principalement « les ressortissants de pays tiers arrivés depuis peu », c’est-à-dire arrivés et installés en France depuis moins de cinq ans.  Les actions présentées devront s’inscrire dans les axes présentés dans cet appel à projets, parmi lesquels : Actions préparatoires à l’accès à l’emploi ; Formations / informations dans les pays d’origine ; Vivre ensemble ; Formations à l’interculturalité ; Séquences pédagogiques novatrices ; Mise en réseau des partenaires ; Mutualisation et coordinations territoriales dans l’apprentissage du français ; Accès au droit commun pour les femmes immigrées ; Enfants et jeunes ressortissants ; Personnes âgées immigrées. Des dispositions particulières sont également prévues concernant les projets en reconduction.  Les porteurs de projets peuvent être des associations (dont notamment des centres sociaux), des centres communaux d'action sociale, des collectivités territoriales, ou plus largement tout organisme public ou privé. Le budget prévisionnel du projet présenté devra au minimum être de 100 000 Euros et le montant du cofinancement FEI pourra atteindre au maximum 50 % du coût des projets. Ce cofinancement pourra atteindre au maximum 75 % dans le cas où les actions menées concernent les groupes cibles spécifiques (femmes, personnes âgées, personnes handicapées, les jeunes âgés jusqu'à 25 ans inclus) ainsi que les programmes et activités de formation novateurs. La demande de cofinancement ne peut concerner qu'un seul axe. Les projets devront être adressés en un exemplaire, jusqu’au 18 mars 2013. Informations complémentaires, détail des axes, appel à projets et formulaire de demande :

http://www.interieur.gouv.fr/Le-secretariat-general-a-l-immigration-et-a-l-integration-SGII/Fonds-europeens/Le-Fonds-europeen-d-integration-FEI/Les-appels-a-projets-du-Fonds-europeen-d-integration-FEI/Appel-a-projets-FEI-des-ressortissants-de-pays-tiers-Annee-2013

 

Appel à propositions de la Commission Européenne "Appui au Développement des filières agrosylvopastorales à l’Est du Tchad"

La Commission Européenne, dans le cadre du 10ème Fonds Européen de Développement (FED) lance un appel à propositions intitulé "Appui au Développement des filières agrosylvopastorales à l’Est du Tchad". L'objectif général du présent appel à propositions est d’améliorer la sécurité alimentaire, la bonne gouvernance et le maintien de la biodiversité par la gestion intégrée et durable des ressources naturelles à travers une approche de développement local.  L'objectif spécifique du présent appel à propositions vise à diversifier, développer et rendre plus compétitives  les filières porteuses dans la zone d'intervention. Toute subvention demandée dans le cadre du présent appel à propositions devra être comprise entre 200 000 000 et 300 000 000 FCFA. Pour être éligibles à cet appel à propositions, les demandeurs doivent être une Organisation Non Gouvernementales (ONG) intervenant dans l’appui aux filières et/ou dans le secteur de la micro finance; une association de Développement intervenant dans le domaine agrosylvopastoral; une structure faitière des organisations des producteurs, transformateurs, transporteurs et commerçants (Fédérations, Plate-forme…) ;  un Etablissement de Micro Finance (EMF) intervenants en milieu rural dans les régions couvertes par la composante 1 du PADL II ou  qui prévoit, à travers sa proposition, de s’implanter dans ces régions ; une Institution publiques de recherche - action et d’appui aux filières agrosylvopastorales bénéficiant d’une autonomie de gestion suffisante pour garantir la mise en œuvre de l’action. Dans un premier temps, seule la note succincte de présentation doit être soumise pour évaluation.  La date limite de soumission des propositions est fixée au mardi 02 avril 2013 à 15h30. Informations complémentaires: https://webgate.ec.europa.eu/europeaid/online-services/index.cfm?ADSSChck=1358168715518&do=publi.detPUB&searchtype=QS&orderby=upd&orderbyad=Desc&nbPubliList=50&page=1&aoref=133647

Lignes directrices en téléchargement ci-dessous:

À télécharger: 

Appel à projets de la DAIC

Dans le cadre de la politique d’accueil et d’intégration, la Direction de l’accueil, de l’intégration et de la citoyenneté (DAIC) du Secrétariat général à l’immigration et à l’intégration, lance un appel à projets. Les publics concernés sont les personnes étrangères primo-arrivantes issues de pays tiers à l’Union européenne, en situation régulière, pendant les premières années suivant leur arrivée en France ; les personnes immigrées confrontées à des difficultés spécifiques qui peuvent avoir besoin d’être accompagnées vers les dispositifs de droit commun.  Les associations régies par la loi de 1901, les fondations, les établissements publics, les syndicats, les entreprises, quels que soient leurs statuts juridiques, peuvent répondre à l’appel à projets. L’action présentée devra comporter une envergure nationale, ou concerner au minimum trois régions. A ce titre, il pourra s’agir d’actions de coordination, de mise en réseau, d’animation, d’information et de formation de professionnels, d’acteurs publics et privés, d’ingénierie pédagogique ou sociale ou de production, de mutualisation et de diffusion d’outils, de ressources et de bonnes pratiques. La DAIC se propose de soutenir les projets des organismes qui contribueront à structurer et conforter la mise en œuvre de la politique d’intégration des populations immigrées dans les domaines suivants : Soutien et accompagnement des parcours d’apprentissage de la langue française ; Connaissance et promotion des valeurs de la société d’accueil ; Intégration professionnelle et promotion de la diversité ; Intégration des femmes immigrées et lutte contre les violences spécifiques à leur encontre ; Accompagnement des parents immigrés et appui à la réussite scolaire ; Accompagnement des personnes âgées immigrées ; Valorisation de la mémoire et de l’histoire de l’immigration ; Diffusion de ressources et production d'ingénierie pour l’intégration. Le budget prévisionnel de l’action doit inclure un plan de financement précisant les ressources autres que celles résultant du financement demandé dans le cadre de cet appel à projets. Quelle que soit la nature du cofinancement, celui-ci devra atteindre un minimum de 20% du budget de l’action. Il ne sera pas attribué de subvention inférieure à un montant de 15 000 €. Les projets doivent être adressés en un exemplaire, au plus tard le 18 mars 2013. Informations complémentaires, détail des axes et appel à projets complet :

http://www.interieur.gouv.fr/Le-secretariat-general-a-l-immigration-et-a-l-integration-SGII/Appels-a-projets-Marches-publics/Politique-nationale-d-integration-des-migrants-Appel-a-projets-2013-Actions-nationales

La Convention des Nations Unies de Lutte contre la Désertification lance le Prix « Land for Life »

La Convention des Nations Unies de Lutte contre la Désertification lance le Prix « Land for Life ». Le Prix Land for Life récompense les meilleures réalisations dans le domaine de la gestion durable des terres. Les particuliers, associations et entreprises de toutes tailles qui ont apporté une contribution importante et innovante à la Gestion durable des terres (GDT) peuvent déposer leur candidature. Le Prix récompensera les initiatives permettant de garantir la santé et la productivité des sols pour le bien-être des générations actuelles et futures. Les lauréats auront prouvé qu'ils ont obtenu des résultats adaptables et reproductibles permettant un impact environnemental, économique et social important et durable.  Les personnes, équipes, communautés, institutions, entreprises, instituts universitaires et de recherche, administrations publiques et locales, décideurs, journalistes, médias, organisations non gouvernementales et organisations de la société civile sont tous autorisés à déposer leur candidature. Le prix pourra être attribué pour récompenser des accomplissements remarquables dans les domaines suivants : pratiques de gestion durable des terres, direction politique, initiatives stratégiques, pratiques d’entreprise exemplaires, actions de plaidoyer, diffusion d’informations ou découvertes scientifiques. Le prix récompensera les initiatives contribuant directement ou indirectement à la préservation ou à l'amélioration de la santé naturelle des sols et de leur capacité de rendement, ou à la régénération durable des sols et terres appauvris ou affectés par la sécheresse. Le Prix permettra de récompenser la réussite résultant de programmes de collaboration, de mise en place de partenariats entre différents secteurs, de partage libre des connaissances et de renforcement des capacités. Trois lauréats seront sélectionnés par un jury d’experts et se verront attribuer une dotation globale de 100 000 USD. Les candidatures doivent être envoyées avant le 15 mars 2013. Informations complémentaires et dossier de candidature : http://www.mediaterre.org/desertification/actu,20121115181900,1.html et

http://www.unccd.int/en/programmes/Event-and-campaigns/LandForLife/Pages/default.aspx

Appel à propositions du FFIDDHOP

Le Fonds francophone d’initiatives pour la démocratie, les droits de l’Homme et la paix (FFIDDHOP) de l’Organisation Internationale de la Francophonie lance son 7ème appel à propositions. Le Fonds vise à identifier et à favoriser les efforts déployés par les ONG nationales, les syndicats, les médias ou tout organisme compétent en matière de formation, de production d’ouvrages didactiques et de vulgarisation, contribuant ainsi à la consolidation du rôle actif des organisations de la société civile dans le domaine de l’éducation aux droits de l’Homme, de la démocratie et de la paix. L’appel 2013 est consacré à la « lutte contre les violences faites aux femmes ». Cet appel comprend 3 axes : Prévention des violences faites aux femmes ; Assistance aux femmes victimes de violences ; Renforcement du cadre légal de protection des femmes. Les inscriptions sont ouvertes aux projets pour lesquels l’organisme demandeur dispose d’une capacité de financement couvrant au moins 30% du coût du projet en fonds propres et/ou sous forme de contributions de partenaires. Le montant sollicité ne doit pas excéder 65 000 €. Les actions proposées devront être mises en œuvre dans des Pays du Sud ou d’Europe centrale et orientale, membres de l’OIF. Les projets devront reposer sur des approches inclusives impliquant notamment la participation de la société civile, des Institutions nationales des Droits de l’Homme (INDH), des chercheurs et des médias. Les activités proposées pourront prendre la forme de formations/formations de formateur ; séminaires/colloques ; publication de documents pédagogiques. La mise en œuvre des projets soutenus ne devra pas dépasser le 31 décembre 2013. Date limite de dépôt des dossiers : 18 février 2013. Informations complémentaires  : http://www.francophonie.org/7e-Appel-a-propositions-du-Fonds.html

Appel à projet, guide du proposant et formulaire de candidature en téléchargement ci-dessous.

Lancement de l'appel à projets "Promotion de l' agriculture familiale en Afrique de l'Ouest"

La Fondation de France et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) se sont associés pour lancer un programme de renforcement de l’agriculture familiale en Afrique subsaharienne, recentré depuis 2010 sur l’Afrique de l’Ouest. Dans ce cadre un appel à projets est lancé. L’objectif général est de promouvoir des initiatives locales de renforcement de l’accès à l’alimentation par une agriculture familiale africaine viable et durable, et d’en partager les acquis à des échelles plus vastes. Le programme pourra appuyer des projets qui s’inscrivent dans les thématiques suivantes : Nourrir les villes par la production locale ; Agriculture et environnement. Cet appel à projets s’adresse organisations paysannes d’Afrique de l’Ouest, aux ONG d’appui actives en Afrique de l’Ouest ou en  Europe  dans  la  mesure  où  elles  agissent avec des partenaires locaux ; aux organismes de recherche et/ou de formation. Le programme pourra appuyer des projets de courte durée (un an), pour un montant accordé de 10 000 à 15 000 euros dans la limite d’une aide ne dépassant pas 80% du coût total du projet. Il pourra également soutenir des projets pluriannuels (maximum  trois ans), pour un montant d’un maximum de 50 000 euros sur l’ensemble de la période,  (versés par tranche annuelle au vu de l’avancement du projet).  La date limite de dépôts des dossiers est fixée au jeudi 28 mars 2013. Informations complémentaires: http://www.cfsi.asso.fr/actu/lappel-a-projets-promotion-lagriculture-familiale-afrique-louest-est-lance

Appel à projets complet, dossier de demande de subvention et fichier type budget en téléchargement ci dessous:

Lancement de l'appel à projets du Label Paris Europe

Le Label Paris Europe est un appel à projets de la Ville de Paris qui s’adresse aussi bien aux associations parisiennes qu’aux universités et groupes scolaires parisiens qui désirent mettre en œuvre des projets à dimension européenne.  Les projets doivent impliquer Paris ou ses habitants et ils doivent concerner une ou plusieurs métropoles européennes. L’édition 2013 portera sur la citoyenneté. Les projets présentés devront concerner au moins l’un des points suivants : Favoriser le sentiment d’appartenance des citoyens à l’Union européenne ; Favoriser une meilleure compréhension de la valeur de l’intégration européenne et de la participation des citoyens à la construction européenne ; Sensibiliser l’opinion publique sur les droits qui découlent de la citoyenneté européenne ; Promouvoir un engagement collectif pour un projet commun et l’émergence d’un espace public européen ; Informer les citoyens sur les droits et les possibilités que leur offre la citoyenneté européenne ; Susciter le débat et encourager la mise en place de forums civiques sur les politiques et les questions européennes. Un jury décernera aux projets sélectionnés une aide financière comprise entre 1 500 € et 15 000 €. La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 1er mars 2013. Informations complémentaires, http://www.paris.fr/politiques/paris-a-l-international/favoriser-la-citoyennete-europeenne-11e-edition-du-label-paris-europe-appel-a-projets-europeen/rub_6585_actu_123549_port_24632

Appel à projets et dossier de candidature en téléchargement ci-dessous:

Lancement du 3ème appel à propositions du fonds migration et développement de la BAD

Le Fonds Migration et Développement (FMD) lance son 3ème appel à propositions. Le FMD est une initiative conjointe de la Banque Africaine de Développement (BAD), du Ministère français de l'intérieur, du Fonds international pour le développement de l’agriculture (FIDA) et de l'Agence américaine pour le développement international (USAID). Cet appel s’adresse aux organisations à but non lucratif. Sont  notamment concernés les associations de migrants et les ONG travaillant sur des activités en rapport avec la migration et le développement, ainsi que les entités à but lucratif telles que les institutions financières, les opérateurs de transfert d'argent, les sociétés de développement commercial, etc. situées en Afrique de l'ouest. Le Fonds migration et développement, en vertu du présent appel à propositions, financera les moyens nouveaux et innovateurs en vue de réduire les coûts de transferts dans les pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Les autres pays de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO)  seront considérés au cas par cas. Cet appel à propositions  vise  donc à renforcer et à soutenir le développement de nouveaux produits et services financiers innovants qui réduisent le coût élevé de transfert d'argent par les migrants et diversifie l'offre de solutions financières existantes pour répondre aux attentes des migrants et de leurs familles dans les pays d'origine. Le montant des subventions sera compris entre 350.000 euros et 500.000 euros par projet. Les projets présentés devront par exemple avoir pour objectifs : De fournir un soutien pour le lancement d’opérations pilotes novatrices de transfert utilisant les technologies innovantes de l'information et de la communication ; De fournir un soutien financier et/ou institutionnel pour: (i) le lancement d'opérations pilotes de transfert d’argent impliquant des IMF, (ii) des incitations pour le regroupement d’autres opérateurs complémentaires (la téléphonie, les banques, les IMF et les agents locaux), et (iii) l'utilisation accrue du système bancaire à travers l'introduction de l'assurance ; De mettre en œuvre des projets de partage des coûts de santé tels que les mutuelles ; De soutenir de nouvelles approches pour améliorer l'accès aux services bancaires pour les migrants, tant dans le pays d'origine que de destination, De proposer des produits et services financiers non bancaires et organismes de placement collectifs par les associations de migrants. Tous les candidats sont invités à soumettre leurs propositions en ligne au plus tard le 28 Février 2013. Informations complémentaires :

http://www.afdb.org/fr/news-and-events/article/3rd-call-for-proposal-of-the-afdb-migration-and-development-fund-10103/

Nouvel appel à projets national du Fonds de Développement de la Vie Associative (FDVA)

Le Fonds de Développement de la Vie Associative (FDVA) lance son appel à projets pour 2013. Les concours financiers du fonds sont destinés principalement à la formation des bénévoles élus ou responsables d’activités. Le FDVA est mis en œuvre par la Direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative. Il contribue à titre complémentaire au développement de la vie associative par la capitalisation et la mise en commun d’expériences et de méthodes en matière de conduite de projets et de création d’activités associatives pérennes. Sont éligibles, au titre du présent appel à projets, les associations, les unions et les fédérations dites nationales. Cet appel à projet concerne des projets de formation destinés aux bénévoles et qui présentent un caractère national, c’est-à-dire celles qui sont organisées au plan national ou interrégional (concernant au moins 2 régions ou départements d’outre-mer). Les formations collectives bénéficiant a l’association et à son développement sont également éligibles par l’ordre d’importance suivant : Spécifiques, tournées vers le projet associatif en lien avec l’objet de l’association ;  Techniques,  liées à l’activité ou au fonctionnement de l’association. Les formations organisées uniquement sur le mode du partage d’expériences sont également éligibles lorsqu’elles constituent un approfondissement de connaissances. Au titre de la présente campagne du FDVA, un forfait – subvention de 700 € par jour est appliqué quel que soit le nombre de bénévoles formés au cours de la session dans le respect des seuils précisés. Il peut être fractionne par moitié, soit 350 € pour 3 heures de formation. Le total des fonds publics sera écrêté a 80 % du cout de l’action de formation et la participation financière demandée aux bénévoles ne pourra être que symbolique. Le bénévolat pourra être pris en compte dans le taux des ressources privées (internes et externes soit 20%) des lors qu’il aura fait l’objet en amont d’une valorisation règlementaire dans les documents comptables que produit l’association pour l’exercice écoulé. Les actions de formation présentées doivent se dérouler entre le 1er janvier et le 31 décembre 2013. Les dossiers devront être transmis au plus tard le 18 mars 2013. Informations complémentaires et appel à projets : http://www.associations.gouv.fr/1264-subventions-attribuees-pour-2013.html

Pages