Les Diasporas africaines. Accélératrices des économies du continent

Cahier du CIAN - Les Diasporas africaines. Accélératrices des économies du continent

Cahier du CIAN - Les Diasporas africaines. Accélératrices des économies du continent

« L’Afrique en France : un nouveau levier de croissance pour le continent »

Alors que l’Afrique enregistre une croissance durable et bénéficie de sauts technologiques grâce au digital, les 3,5 millions de personnes que comptent les diasporas africaines de France se tournent de plus en plus vers le continent pour prendre part à cette dynamique. Beaucoup de projets, d’initiatives entrepreneuriales ou associatives voient ainsi le jour, et des fonds importants sont investis.

À l’initiative du Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN), les journalistes Bénédicte Châtel et Anne Guillaume-Gentil ont enquêté pour mieux cerner la réalité économique des diasporas africaines de France, mais aussi pour évaluer leur impact sur le continent. En constante augmentation, les flux financiers envoyés en Afrique par les diasporas représentent 70 milliards d’euros par an, dont 10 milliards en provenance de France.

Le FORIM a notamment contribué à cet ouvrage pour valoriser le rôle des diasporas africaines dans le double espace.

 

Appel à candidatures pour la labellisation des Opérateurs d’Appui [OPAP]

Dans le cadre du Programme d’Appui aux projets des Organisations de Solidarité Internationale issues de l’Immigration [PRA/OSIM], j’ai le plaisir de vous transmettre l’appel à candidatures pour la labellisation des Opérateurs d’Appui [OPAP], en vue du renouvellement et l’élargissement du réseau des OPAP.

Le présent appel à candidatures concerne tous les membres du FORIM (y compris les anciens OPAP qui souhaitent postuler pour le renouvellement de leur label OPAP).

 

Le dossier complet de candidature, ci-joint, devra être envoyé par e-mail à praosim@forim.netau plus tard le lundi 4 mars 2019.

Une fois les candidatures sélectionnées par le Comité d’Examen Paritaire [CEP] du PRA/OSIM, les chargé.e.s d’appui aux projets au sein des OPAP, devront participer aux réunions, formations et accompagnements individualisés, organisés par le FORIM à leur attention. L’objectif de ces rencontres sera de renforcer les OPAP labellisés pour leur permettre d’assurer pleinement leur rôle d'accompagnement auprès des OSIM.

Offre de Volontariat en Service Civique e COSIM Rhône-Alpes: APPUI À LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

Dans le cadre de l’appui aux projets de co-développement des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations, le COSIM Rhône-Alpes, à travers ses membres et l'équipe des chargés d'appui bénévoles, accompagne les porteurs de projets lors de formations collectives mais aussi de séances d'accompagnement individualisé. 
Elles permettent d'informer les associations, de les orienter et de leur apporter, si possible, des conseils d'ordre général, techniques, financiers, organisationels ou autres afin de concevoir au mieux leurs projets de solidarité internationale et de renforcer leurs capacités de suivi et évaluation de leurs projets.

Description de la mission confiée au volontaire : 

En relation avec le bureau et les chargés d'appui bénévoles le volontaires assistera aux séances d'appui individualisés aux associations pour le montage de projets qui consistent à la rencontre des porteurs de projets associatifs et de solidarité internationale afin d’identifier ensemble en fonction de leurs besoin, des solutions adaptées pour la réalisation de leurs projets
- Il participera aux rencontres avec les partenaires et les collectivités locales pour bien comprendre les rouages de l'aide publique au développement et la solidarité internationale
- Il sera en contact permanent avec les membres et le public. Il participera à toutes les actions faites par les bénévoles et l’équipe technique du Cosim afin d’acquérir des bases de la solidarité internationale.
- Il participera à l’organisation de nos événements tels que le Forum des diasporas, les conférences et les journées culturelles. Il participera en outre à l’organisation de nos formations sur plusieurs thématiques (gestion de projet, capitalisation, outils collaboratifs, informatique, les objectifs du développement durable…) Par sa présence, il y assistera mais il participera aussi à la mise en place pour comprendre l’organisation des formations (visite de la salle, rangement et disposition, l’accueil du public… il pourra aussi se charger de demander au public de signer la feuille de présence et la feuille d’évaluation de la formation pour l’aider à prendre la parole en publique) 
- L’une des actions principales de sa mission sera de participer aux rencontres physiques des membres pour améliorer la motivation et la participation de ceux-ci dans l’existence de notre collectif. Cette action sera faite par le secrétaire général, un stagiaire et le volontaire.

Quand ? A Partir du À partir du 4 mars 2019 (10 mois, 30 h/semaine)

Quel domaine ? Solidarité

Combien de postes disponibles ? 2

Le lieu de la mission est accessible aux personnes à mobilité réduite ? Oui

La mission est accessible aux mineurs dès 16 ans ? Oui

Plus d'information : MULABA ALAIN 07 51 18 03 50 

"Pour une compréhension commune des enjeux migratoires" : nouvelle publication Coordination SUD pour un plaidoyer commun

Les ONG doivent-elles se tenir à distance du débat public dès lors qu’il est question de migrations et du traitement souvent injuste qui en est fait par les décideurs et les décideuses politiques en France ou hors de nos frontières ? Pour les membres de Coordination SUD et ses partenaires investis sur la question, la réponse est à l’évidence non.

 

La situation dramatique des personnes migrantes au large de la Méditerranée fait régulièrement les gros titres, de même que la réponse peu coordonnée des États européens à cette présumée « crise ». Déchainant les passions et sujette à de nombreuses aux idées reçues, la question migratoire donne du grain à moudre aux nationalistes et est reprise dans des discours médiatiques et politiques qui véhiculent des idées négatives sur la réalité des personnes migrantes et des migrations.

Coordination SUD a placé l’enjeu migratoire comme une priorité transversale dans sa planification stratégique 2017-2022, ce qui a donné lieu à la création d’une commission Migrations en 2017. Plus de 60 personnes ont répondu à l’invitation de Coordination SUD le jeudi 7 février matin à Paris, pour débattre des politiques migratoires à l’occasion de la sortie de son document de positionnement. Pour une compréhension commune des enjeux migratoires. Cette rencontre visait à favoriser la connaissance et l’appropriation des travaux de la commission Migrations par l’ensemble du réseau, à susciter un débat interne sur les politiques migratoires et à jeter les bases d’une compréhension commune et juste du phénomène migratoire.

L’atelier s’est articulé autour de trois tables rondes émaillées des interventions de représentants et représentantes d’organisations membres active de la commission : Action contre la Faim, Association des Marocains en France, Crid, Forim, Grdr Migration-Citoyenneté-Développement, Médecins du Monde, Migrations & Développement, Secours Catholique-Caritas France.

 

Intervenants à l'atelier

La fermeture comme fil rouge des politiques migratoires

L’atelier a permis en premier lieu d’aborder le lien entre migrations et développement dans la diplomatie française et de poser le cadre de la stratégie adoptée par la France en la matière. Tout en saluant la possibilité pour la société civile de participer à des espaces de concertation sur le sujet, les organisations ont pointé les contradictions entre, d’une part, la reconnaissance de l’apport positif des personnes migrantes au développement et, d’autre part, le déploiement d’une politique de contrôle et de fermeture à l’égard de ces mêmes personnes.

Les échanges ont ensuite porté sur la politique européenne, tendant à confier en dehors de ses frontières la gestion et le contrôle des « flux » migratoires, notamment en Turquie, plus récemment en Libye ou prochainement en Egypte. Dans cette démarche, les politiques et les instruments d’aide au développement (APD) et d’aide humanitaire sont instrumentalisés pour financer une politique de fermeture. Cette politique a des conséquences dramatiques pour le respect des droits fondamentaux des personnes migrantes. Elle va de pair avec une criminalisation des ONG qui viennent en aide à ces personnes, comme par exemple celles actives dans le sauvetage en mer.

Enfin, la réunion a porté sur le Pacte mondial sur les migrations des Nations unies pour des migrations sûres, ordonnées et régulières. Si le texte inclut quelques avancées, notamment l’engagement des Etats à mettre en place des voies d’immigrations sûres et légales, il n’a pas de portée contraignante. De plus, il inclut des éléments problématiques, comme la mise en place d’une base de données biométriques sur les personnes migrantes, sans les garde-fous nécessaires en termes de respect des droits humains. Les ONG n’en resteront pas moins vigilantes pour pointer les limites du texte et à la fois presser les décideuses et décideurs politiques français à la mise en place d’une feuille de route pour la mise en application des engagements positifs de ce Pacte.

 

Les défis à soulever

Plusieurs défis ont été identifiés dans l’agenda politique des mois à venir. En premier lieu, la définition de la Loi d’orientation et de programmation sur la solidarité internationale (LOP-DSI) de la France. Les organisations présentes se sont accordées sur la nécessité de se battre pour un discours responsable sur les migrations et contre toute instrumentalisation de l’APD pour gérer les « flux » migratoires.

En deuxième lieu, l’agenda européen des migrations. Celui-ci entérine sans cesse de nouvelles mesures d’externalisation des frontières ayant des conséquences néfastes pour le respect des droits humains

Pour finir, les élections européennes du mois de mai. Les populistes et les nationalistes se servent aujourd’hui des migrations et des personnes migrantes pour justifier le repli sur soi. Il est plus que jamais urgent de construire un autre récit sur ces enjeux. Les organisations membres de Coordination SUD réunies lors de cet atelier ont plaidé pour mobilisation en faveur d’une Europe durable, juste et accueillante et pour que l’engagement de tout citoyen et de toute citoyenne, de même que celui des organisations de la société civile soient au cœur du projet européen.

 

source : www.coordinationsud.org

 

"De Mexico à Marrakech : le FORIM dans les espaces de concertation et de mobilisation au niveau international"

"De Mexico à Marrakech : le FORIM dans les espaces de concertation et de mobilisation au niveau international"

La fin de l’année 2018 fut un temps fort pour le FORIM et ses membres : participation au Forum Social Mondial des Migrations de Mexico, au Forum Mondial Migration et Développement de Marrakech, à la conférence intergouvernementale d’adoption du pacte mondial pour des migrations, sûres, ordonnées et régulières, à l’Action Mondial des Peuples... Dans tous ces espaces, les délégations du FORIM y portent la voix des diasporas, ainsi que leurs actions concrètes dans les domaines liant migrations et développement.

Retrouvez les temps forts des actions dans cette présentation :  "De Mexico à Marrakech : le FORIM dans les espaces de concertation et de mobilisation au niveau international"

Soirée Caritative au Profit de l’Association Sènan Vendredi 15 Février 2019 à 19H45 à Bussy Saint Georges

Toute l’équipe Sènan se mobilise pour organiser à Bussy Saint Georges (en Seine et Marne) une soirée caritative au profit des
actions et projets de l’association.
Sènan l’avenir de nos enfants, Association loi de 1901, d’intérêt général et de solidarité internationale a pour missions d’aider au développement par des actions et projets dans l’éducation, l’accompagnement et l’orientation scolaire, l’orientation, la formation et l’insertion professionnelles des filles, filles mères, et jeunes de familles démunies afin de permettre aux personnes aidées de créer de la valeur et d’acquérir une autonomie durable.
Sensibilisation, Renforcement des Capacités et Valorisation de l’image des filles et filles-mères en France et en Afrique.
Au Coeur du Projet Sènan
- Une éducation inclusive de qualité avec un dispositif d’orientation scolaire et Professionnelle
- L’autonomisation des filles et filles-mères par la formation et l’insertion professionnelle
- Le renforcement des capacités et la valorisation de l’image des filles, filles-mères
Nos Valeurs
Solidarité, Transversalité, Partage, Entraide
Nos Bénéficiaires
- Filles-mères déscolarisées en France (Ile de France)
- Filles et Filles-mères scolarisées et déscolarisées en Afrique (Bénin)
Zones géographiques d’intervention
- France (Ile de France)
- Afrique de l’ouest : Bénin (Puis autres Pays...)
Objectifs de la soirée Caritative
Présenter l’association Sènan L’avenir de nos enfants, ses domaines d’intervention, actions et projets
Conférence – Débat
- Jeune Fille-mère Confiance en Soi
- Jeune Fille-mère Insertion Professionnelle, Enjeux et Avenir
Faire un Appel à Don pour financer nos actions et projets en cours
Trouver des partenaires et des mécènes qui accompagnent nos projets en France et en Afrique.
 
Réservation en ligne obligatoire pour la gestion du nombre des participants  

https://www.helloasso.com/associations/senan-l-avenir-de-nos-enfants/evenements/soiree-caritative-senan-l-avenir-de-nos-enfants



Plus d'information sur le bog : http://www.senan.eu/blog/

 

Invitation - Migrations & hospitalité - La Nuit des idées à Bondy 31 Janvier

A l’occasion de la Nuit des idées et pour la 3ème année consécutive, l’Institut de recherche pour le développement (IRD) ouvre ses portes au grand public le temps d’une soirée pour (re)penser l’expérience migratoire et l’hospitalité.

L’objectif ? Débattre, témoigner et échanger, à travers un événement pédagogique et artistique prévoyant tables rondes, projections de films, exposition photos, témoignages, ateliers pour les plus jeunes publics et performances artistiques.

Chercheurs, étudiants, journalistes, écrivains, artistes et citoyens seront présents pour échanger et faire dialoguer art et science, imagination, discours rationnels et rêveries.

Avec les interventions de :

Michel Agier, Isabelle Berrier, Julien Brachet, Alice Gauny, Camille Gourdeau, Jadd Hillal, Raphaël Krafft, Swanie Potot, Nicolas Puig, Elsa Tyszler, Welcoming Diaspora...

 

Cliquez ici pour voir le programme détaillé

Entrée libre et gratuite, venez nombreux !

Informations pratiques

31 janvier 2019 à partir de 19h

IRD – Délégation régionale Île-de-France

Campus de l’innovation

32 Av Henri Varagnat 93143, Bondy

Des navettes entre Paris et Bondy seront prévues pendant la soirée

Invitation 28 février 2019 : Les batailles du consommer local en Afrique de l'Ouest

À l’occasion des 10 ans du programme Promotion de l’agriculture familiale en Afrique de l’Ouest (Pafao), du lancement de la publication « Les batailles du consommer local » et des 50 ans de la Fondation de France, vous pourrez échanger avec plus de 30 organisations ouest-africaines.

Malgré une tendance favorable, les produits locaux ont toujours du mal à gagner la préférence des consommateurs et les parts de marché face aux produits importés. Quelles sont les conditions pour parvenir à un changement d’échelle du consommer local ? Quels leviers actionner et quels obstacles surmonter ?

Venez échanger avec :

•             François Collart Dutilleul, professeur émérite à l’université de Nantes, spécialiste du droit de l’alimentation et de la démocratie alimentaire ;

•             Ibrahima Coulibaly, président du Réseau des organisations paysannes et de producteurs de l’Afrique de l’Ouest (Roppa) ;

•             Émile Frison, membre du comité international d'experts sur les systèmes alimentaires durables, Ipes-Food ;

•             Emmanuelle Poirier Magona, chef de projet à la direction Agriculture, développement rural et biodiversité de l'AFD (à confirmer) ;

•             Bérengère Quincy, membre du Comité des solidarités internationales à la Fondation de France et présidente du comité de pilotage du programme Joint Action for West-Africa (Jafowa) ;

•             Oumy Seck, présidente du Centre d’écoute et d’encadrement pour le développement durable (CEEDD) au Sénégal ;

•             Isabelle Duquesne, responsable programme Agriculture et alimentation du CFSI ;

•             Karine Meaux, responsable Urgence et solidarités internationales à la Fondation de France ;

•             Les représentants d’organisations paysannes ou d’appui, ouest-africaines et françaises, engagées en faveur du consommer local en Afrique de l’Ouest.

Pour vous inscrire, merci d’utiliser le formulaire en ligne. Pour plus d’informations sur cet événement, parcourez le site dédié.  

Du 26/01/2019 au 27/01/2019 WEEeD 2019 : le weekend réseau des jeunes solidaires !

Étudiants et Développement organise son grand week-end réseau de la solidarité internationale le WEEeD, les 26 et 27 janvier à côté de Paris, pour tou·tes les jeunes associatifs.ves qui agissent autour des thématiques de solidarité locale et internationale.

Plus d'information : https://www.etudiantsetdeveloppement.org/tous-les-evenements/WEEeD2019

Offre de Volontariat en Service Civique e COSIM Rhône-Alpes

Dans le cadre de l’appui aux projets de co-développement des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations, le COSIM Rhône-Alpes, à travers ses membres et l'équipe des chargés d'appui bénévoles, accompagne les porteurs de projets lors de formations collectives mais aussi de séances d'accompagnement individualisé. 
Elles permettent d'informer les associations, de les orienter et de leur apporter, si possible, des conseils d'ordre général, techniques, financiers, organisationels ou autres afin de concevoir au mieux leurs projets de solidarité internationale et de renforcer leurs capacités de suivi et évaluation de leurs projets.

Description de la mission confiée au volontaire : 

En relation avec le bureau et les chargés d'appui bénévoles le volontaires assistera aux séances d'appui individualisés aux associations pour le montage de projets qui consistent à la rencontre des porteurs de projets associatifs et de solidarité internationale afin d’identifier ensemble en fonction de leurs besoin, des solutions adaptées pour la réalisation de leurs projets
- Il participera aux rencontres avec les partenaires et les collectivités locales pour bien comprendre les rouages de l'aide publique au développement et la solidarité internationale
- Il sera en contact permanent avec les membres et le public. Il participera à toutes les actions faites par les bénévoles et l’équipe technique du Cosim afin d’acquérir des bases de la solidarité internationale.
- Il participera à l’organisation de nos événements tels que le Forum des diasporas, les conférences et les journées culturelles. Il participera en outre à l’organisation de nos formations sur plusieurs thématiques (gestion de projet, capitalisation, outils collaboratifs, informatique, les objectifs du développement durable…) Par sa présence, il y assistera mais il participera aussi à la mise en place pour comprendre l’organisation des formations (visite de la salle, rangement et disposition, l’accueil du public… il pourra aussi se charger de demander au public de signer la feuille de présence et la feuille d’évaluation de la formation pour l’aider à prendre la parole en publique) 
- L’une des actions principales de sa mission sera de participer aux rencontres physiques des membres pour améliorer la motivation et la participation de ceux-ci dans l’existence de notre collectif. Cette action sera faite par le secrétaire général, un stagiaire et le volontaire.

Quand ? A Partir du 7 janvier 2019 (10 mois, 30h/semaine)

Quel domaine ? Solidarité

Combien de postes disponibles ? 2

Le lieu de la mission est accessible aux personnes à mobilité réduite ? Oui

La mission est accessible aux mineurs dès 16 ans ? Oui

Plus d'information : MULABA ALAIN 07 51 18 03 50 

 

Pages