ZAMA 2019 : le rendez-vous incontournable de la diaspora malagasy

Zama Paris 2019

 

Le Rendez-vous de ceux qui croient qu'il est possible de changer l'histoire de Madagascar et de son peuple.
 

du 11 octobre 2019 à 20:00 au 13 octobre 2019 à 18:00

Jardin d'Agronomie Tropicale

45 bis avenue de la belle Gabrielle
94130 Nogent sur Marne
FRANCE

 

Pour cette 4ème édition, ZAMA se penche sur le thème de "Double appartenance et retour au pays".  Trois jours pour s'inspirer, se ressourcer, faire des rencontres, se former, (re)découvrir Madagascar et surtout célébrer les réussites et les initiatives de la Diaspora. Au programme, des retours d'expérience, des récits, des conseils et deux grandes nouveautés :  


- Madagascar Zama Awards : un nouveau concept haut de gamme pour célébrer et récompenser ceux qui font briller Madagascar à l'international [ le vendredi 11 octobre] ;
- Des animations spécialement conçues pour passer un dimanche aux couleurs de Mada en famille et entre amis [ le dimanche 13 octobre] ;

 

Cet événement s'adresse à tout public, que ce soit d'origine malgache, bi-nationale, citoyen malgache à l'étranger, ami de Madagascar ou Malagasy de passage à Paris. 

 

Infos et réservations : 

ZAMA - Zanak'i Madagasikara Ampielezana

Lolitah Ralahatrarivo, chargée de la communication

Téléphone : 06.11756532

 

billetterie ZAMA 2019

À Télécharger: 

Journée Portes Ouvertes de la PAFHA, 5 octobre 2019 : "HAITI Agriculture et climat, quel modèle d'agroécologie ? "

La Plateforme des Associations Franco-Haitiennes (PAFHA a le plaisir de vous inviter a sa 13eme Journee Portes Ouvertes, organisée sur la thématique


HAITI : AGRICULTURE ET CLIMAT QUEL MODELE D'AGROECOLOGIE ?
 

Le SAMEDI 5 OCTOBRE 2019
De 10h à 21h
entrée libre


BOURSE DU TRAVAIL DE ST. DENIS
9-11 rue Génin
93200 Saint-Denis

Au programme :

 

10H-18H: STANDS ASSOCIATIFS/CONFÉRENCE DÉBAT
19H-21H: PÔLE CULTUREL ANIMÉ PAR NAHOMIE JEAN-BAPTISTE:
Jessica H./Emuhah (gospel) / Dierline Laguerre/ Groupe STEEL GROOVE
Le conteur Jude JOSEPH/ Groupe danse de l'association Hibiscus Haiti-France
DÉFILÉ DE MODE AFRO-CARIBÉEN / ATELIER MAQUILLAGE AVEC BEAUTÉ RÉVÉLÉE

PROGRAMME COMPLET SUR PAFHA/ CONTACT +33 6 62 37 54 02

COUP DE POUCE 2017 - 2020

 Dans le cadre de la mise en œuvre du « Programme d’Appui à la Structuration et au Renforcement des Capacités d’action des OSIM et des réseaux d’OSIM » [SMA 4], le FORIM poursuit la gestion du dispositif « coup de pouce » 2017-2020 qui s’étend du 1er novembre 2017 au 31 mai 2020. Le dispositif « coup de pouce » vise à labelliser des actions de proximité conduites directement par les organisations membres du FORIM (FOSIM/COSIM), ou parrainées par elles lorsque le portage des actions sera fait par une OSIM membre de leurs réseaux. Les actions soutenues devront œuvrer en faveur d’une meilleure intégration des personnes issues de l’immigration - notamment des femmes et des plus jeunes - en leur apportant un appui dans la mise en œuvre de leurs activités en France. Ces actions prendront la forme de rencontres thématiques, de formations à l’attention des OSIM, de création ou de diffusion d’outils… Les subventions octroyées par le Bureau du FORIM pour chaque dossier reçu varient entre 1000 et 3000 euros. Les dossiers sont reçus au fil de l’eau et traités dès leur réception. La sélection des projets se fait par le Bureau du FORIM chaque mois.

APPEL À PARTICIPATION POUR LA SEMAINE DES AFRIQUES 2020

 
L’Institut des Afriques lance un appel à participation pour contribuer à la programmation de la 5e Semaine des Afriques qui se tiendra du vendredi 24 au vendredi 31 janvier 2020 et qui aura pour thème les « AFRIQUES URBAINES ».
 
10 projets seront retenus et viendront contribuer à la programmation de la Semaine des Afriques. Ils bénéficieront de la coordination, d’un appui logistique et de la communication de l’événement, ainsi que d’un « coup de pouce » financier qui pourra aller jusqu’à 500€, défini par le Comité d’organisation au regard des besoins et de la sincérité du budget prévisionnel.
 
Date limite de candidature : 30 août 2019
 
Plus d'informations en suivant le lien : http://bit.ly/afriques2020
 
 
Photo d’illustation : Bodys Isek Kingelez – maquette “City dreams”
MoNA, 2018 – crédit : mr_wahlee
 

Solidarité internationale : l'appel des ONG pour "renforcer la taxe sur les transactions financières"

TRIBUNE - Critiquant les "atermoiements" de la France concernant l'aide au développement, 65 dirigeants d’ONG, parmi lesquelles Coordination SUD, Oxfam, Médecins du Monde ou Action contre la Faim, réclament une augmentation et une réaffectation de la taxe sur les transactions financières.
 
 
Alors que la loi sur l’aide publique au développement - qui devait être présentée début août en Conseil des ministres - ne cesse d’être reportée, 65 dirigeants d’ONG, parmi lesquelles Coordination SUD, Oxfam, Médecins du Monde ou Action contre la Faim, s’alarment des "atermoiements" de la France en la matière. Dans une tribune publiée par le JDD, ils proposent, afin d'"allouer des moyens à la hauteur des enjeux", de "renforcer la taxe sur les transactions financières en augmentant son taux et son affectation à la solidarité internationale".
 
"Pour plus de solidarité, renforçons la taxe sur les transactions financières"
"Alors que la France s’apprête à mettre à jour sa politique relative au développement solidaire et à la lutte contre les inégalités mondiales, l’ambition politique clamée en début de mandat s’est essoufflée. Lors de la déclaration de politique générale, le Premier ministre a annoncé le renvoi à 2020 de l’examen de la nouvelle loi d’orientation et de programmation dédiée à ces questions, initialement prévue pour 2019.
 
Avec cet ajournement, puis un nouveau report du Conseil du développement, l’ambition présidentielle de renforcer le dispositif et les moyens de la coopération au développement et à la solidarité internationale tarde à se concrétiser. Ce texte doit pourtant fixer les orientations de la politique de développement dont l’enjeu est d’assurer la protection des biens publics mondiaux que sont, entre-autres, le climat, l’eau, la santé et l’éducation. Il doit aussi préciser les modalités de mise en cohérence des autres politiques avec les objectifs de développement. Il doit enfin donner la programmation budgétaire détaillant la façon dont le gouvernement mettra en œuvre l’engagement présidentiel à atteindre 0,55% du revenu national brut pour l’aide publique au développement.
«Il faut allouer des moyens à la hauteur des enjeux»
 
Il est regrettable que les atermoiements, le manque d’ambition et le retard dans l’adoption de la loi soient justifiés comme des conséquences des dépenses engagées dans le contexte social français actuel et la mobilisation des Gilets jaunes.
Il faut accélérer le processus et dès cette année, allouer des moyens à la hauteur des enjeux et le faire avec une prévisibilité nécessaire à une réponse efficace. Pour ce faire, un outil remarquable permet à la fois de financer notre politique de solidarité internationale et de répondre à l’aspiration pressante pour plus de justice fiscale : la taxe sur les transactions financières. Celle-ci a été créée à la suite de la crise de 2008 pour que le secteur bancaire, ayant largement bénéficié de la mondialisation et de l’envol des flux financiers internationaux, mais également du soutien de la puissance publique pendant la crise, participe à la lutte contre l’extrême pauvreté et les changements climatiques.
Ce que nos concitoyennes et concitoyens veulent aujourd’hui, c’est la justice et l’équité, pour tous et toutes afin que les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables, où qu’elles soient, puissent vivre dignement. S’exprime ainsi le souhait d’une plus juste redistribution des richesses, en France et à l’échelle mondiale. Le gouvernement doit entendre cette soif de justice fiscale et de nécessaire solidarité, et la traduire par des mesures concrètes sans plus attendre.
«Nos concitoyennes et concitoyens attendent que nos pays luttent sérieusement contre les inégalités»
En effet, les solidarités ne s’opposent pas. Bien au contraire, elles convergent. La défense et la promotion des biens publics mondiaux bénéficient, par définition, à l’ensemble de la population du globe. Nos concitoyennes et concitoyens ont bien conscience que sur de nombreux sujets, nos destins sont liés avec les pays les plus pauvres. Tous et toutes comprennent l’intérêt de se battre pour la défense des droits humains et la nécessité de lutter, aux côtés de nos partenaires, contre les changements climatiques et de construire des systèmes éducatifs, alimentaires, sanitaires et fiscaux efficients, durables et équitables. Ils attendent que nos pays luttent sérieusement contre les inégalités, y compris celles qui séparent les femmes et les hommes, où qu’elles se manifestent.
Renforcer la taxe sur les transactions financières en augmentant son taux et son affectation à la solidarité internationale, dès cette année, permettrait de faire un pas vers le respect des engagements internationaux en matière d’aide publique au développement en répondant aux aspirations de nos concitoyennes et concitoyens : construire une société plus juste et un monde plus équitable."
 
Liste des signataires :
 
Philippe JAHSHAN, Président (Coordination SUD)
Cécile DUFLOT, Directrice Générale (Oxfam France) ;
Bertrand LEBEL, Directeur Exécutif (Acting For Life) ;
Thomas RIBEMONT, Président d'honneur (Action Contre la Faim) ;
Catherine Sophie DIMITROULIAS, Présidente (AFEM) ;
Frédéric APOLLIN, Directeur (Agronomes et Vétérinaires sans Frontières – AVSF) ;
Gwenaëlle BOUILLE, Présidente (Aide et Action) ;
Aurélien BEAUCAMP, Président (AIDES) ;
Alexandra POTEAU, coordinatrice générale (Amis des Enfants du Monde) ;
Thomas DE LA BOUVRIE, Trésorier (Antenna France) ;
Alain CHEVALIER, President (APIFLORDEV) ;
Alain BARRAU, Président (Asmae- Association Sœur Emmanuelle) ;
Halimatou CAMARA, Présidente (Association des Jeunes Guinéens de France - AJGF) ;
Benoît LAMBERT, Président (Association la Voûte Nubienne) ;
Gilles COLLARD, Directeur Général (Bioforce) ;
Philippe LEVEQUE, Directeur Général (CARE France) ;
Sylvie BUKHARI-DE PONTUAL, Présidente (CCFD-Terre Solidaire) ;
Bruno GALLAND, Conseiller technique régional (CIDR) ;
Daneil VERGER, Président (CLONG- Volontariat) ;
Sandra METAYER, Coordinatrice (Coalition Eau) ;
Anne-Françoise TAISNE, Déléguée Générale (Comité français pour la solidarité internationale - CFSI) ;
Julie STOLL, Déléguée Générale (Commerce équitable France) ;
Thierry MAURICET et Xavier BOUTIN, Présidents (Coordination Humanitaire Développement – CHD) ;
Emmanuel POILANE, Président (CRID) ; Emilie VALLAT, Directrice (ECPAT France) ;
Hervé GOUYET, Président (Electriciens sans frontières) ;
Armelle RENAUDIN, Cofondatrice (Entrepreneurs du Monde) ;
Aurélie GAL-REGNIEZ, Directrice Exécutive (Equipop) ;
Ruvie GAMBIA, Président (Etudiants et Développement) ;
Gérald GODREUIL, Délégué Général (Fédération Artisans du Monde) ;
Manuel PATROUILLARD, Directeur Général (Fédération Handicap International) ;
Mackendie TOUPUISSANT, Président (FORIM) ;
Matthieu GAUTIER, Directeur Général (Futur Au Présent) ;
Laurence TOMMASINO, Déléguée Générale (GERES) ;
Jean-Michel ROYER, Président (Gevalor) ;
Bruno RIVALAN, Directeur Exécutif adjoint (Global Health Advocates / Action Santé Mondiale) ;
Olivier BRUYERON, Directeur (Gret) ;
Pierre JACQUEMOT, Président (Groupe Initiatives) ;
Claude ROSENTHAL, Président (Gynecologie Sans Frontières) ;
Cathy BLANC-GONNET, Directrice (HUMATEM)
Alexis BEGUIN, Directeur Général (IECD) ;
Marie Francoise PLUZANSKI, Présidente (Initiative Développement) ;
François DOLIGEZ, Président (Inter-réseaux Développement rural) ;
Johan GLAISNER, Directeur de programme (Ircom) ;
Jean-Paul DAVID, Président (Kinésithérapeutes du Monde) ;
Anouchka FINKER, Directrice Générale (La Chaîne de l'Espoir) ;
Olivier ALLARD, Délégué (Général La Guilde) ;
Malik SALEMKOUR, Président (Ligue des droits de l'Homme) ;
Blaise DESBORDES, Directeur Général (Max Havelaar France) ;
Dr Philippe DE BOTTON, Président (Médecins du monde) ;
Xavier DEMANCHE, Directeur Général par Intérim (Partage) ;
Dominique BISSUEL, Président (PARTAGE avec les enfants du monde) ;
Yvan SAVY, Directeur (Plan International France) ;
Stéphanie SELLE, Co-Directice (Planète Enfants & Développement) ;
Thierry MAURICET, Directeur Général (Première Urgence Internationale) ;
Jean-Louis MAROLLEAU, Secrétaire Exécutif (RESEAU FOI & JUSTICE AFRIQUE EUROPE) ;
Rachid LAHLOU, Président-Fondateur (Secours Islamique France) ;
Florence THUNE, Directrice Générale (Sidaction) ;
Clotilde BATO, Déléguée Générale (SOL, Alternatives Agroécologiques et Solidaires) ;
Alain CANONNE, Délégué Général (Solidarité Laïque) ;
Antoine PEIGNEY, Président (Solidarités International) ;
Isabelle MORET, Directrice Générale (SOS VILLAGE D'ENFANTS) ;
Lysiane ANDRE, Présidente (Terre des Hommes France) ;
Camille ROMAIN DES BOSCS, Directrice Générale (Vision du Monde) ;
Véronique MOREIRA, Présidente (Women Engage for a Common Future (wecf) France) ;
Luc Barruet, Directeur Fondateur (Solidarité Sida).
 
tribune parue le 20 juillet 2019 sur  Le Journal du Dimanche. Le JDD est un journal hebdomadaire français d'actualité fondé en 1948.
  

Communiqué du FORIM - Pour le mieux vivre ensemble, justice pour Mamoudou Barry

Le FORIM présente ses condoléances et sa solidarité à la famille de M. Mamoudou Barry, décédé dans la nuit de vendredi à samedi à Rouen des suites d’une agression, ainsi qu’à l’ensemble de la communauté guinéenne endeuillée. Ce crime odieux, dont le caractère raciste sera déterminé par l’enquête en cours, nous rappelle douloureusement que le vivre-ensemble n’est jamais un acquis, et la lutte contre les discriminations un combat de tous les jours.

 

L’Afrique est unie. Du sud, centre, ouest, est ou nord, la diversité qui la compose fait sa richesse. Malheureusement, les tentatives de division sont nombreuses et à celles souhaitant séparer le Maghreb du reste de l’Afrique, nous répondrons toujours par les apports positifs de l’interculturalité, de la migration, du métissage.

 

Le FORIM riche de sa diversité des diasporas et notamment africaine, sait le travail important mené par les associations du Maghreb pour promouvoir la paix et la fraternité.

 

Le FORIM se tient auprès de ses membres, l’Association des Jeunes Guinées de France (AJGF) et la Coordination des Associations Guinéennes de France (CAGF), qui mènent au quotidien des actions de solidarité entre la Guinée et la France et contribuent au rapprochement des territoires, des cultures, des peuples.

 

L'humain est citoyen d’une seule planète et nous devons nous entraider. 

 

Mackendie Toupuissant

Président du FORIM

Développement solidarité avec le Togo : la diaspora togolaise en France ambitionne à la création d'une coordination

Les 14 et 15 juin s’est tenu une rencontre de la diaspora togolaise installée en France et menant des projets de développement au Togo. 

Organisée avec le soutien de l’Union européenne dans le cadre du programme « MADE – Afrique de l’Ouest », qui vise à maximiser la contribution des mobilités au développement en Afrique de l’ouest, cette rencontre a réuni 40 personnes de toute la France afin de mieux appréhender les modes d’action et pratiques de la diaspora togolaise dans leurs initiatives et mieux mesurer leur impact sur le terrain. Quels partenariats nouer avec les autorités locales ? Quelles procédures pour obtenir des autorisations des administrations déconcentrées ? Comment former les partenaires sur place pour assurer le suivi des projets ? Combien d’emplois crées ? Autant de questions soulevées par les participant.e.s souhaitant confronter leurs pratiques, succès et difficultés.

Animée par des élus du FORIM et enrichie par l’expérience de la diaspora burkinabè voisine, la discussion a permis de dégager des problématiques transversales, telles que la complexité des démarches administratives où le risque d’être perçu simplement comme un bailleur de fond.

Au fur et à mesure des discussions, un constat s’est toutefois imposé : le manque de coordination entre acteurs de la diaspora togolaise limite sa capacité d’action et son impact. Les différentes tentatives de fédérations n’ont jamais abouti en raison notamment des enjeux politiques qui créent de la méfiance entre la diaspora et les autorités nationales. Pour remédier à cet obstacle, les participant.e.s ont décidé d’entamer la création d’une coordination des associations de la diaspora togolaise pour le co-développement, dénuée de toute vocation politique mais centrée uniquement sur les questions de développement et de solidarité avec le Togo.

Le FORIM s’est engagé à accompagner la dynamique naissante et à soutenir les OSIM togolaises, comme il le fait avec toutes les diasporas souhaitant se regrouper et développer un projet associatif collectif.

 

Parlons d'Afrique : L'Elysée ouvre ses portes aux diasporas africaines

 

Paris, Jeudi 11 juillet 2019.

Le Président  du FORIM Mackendie Toupuissant et Mike Attah, administrateur du FORIM, été invités à l'Elysée pour participer à l'événement Parlons d'Afrique, en présence du Président de la République Française M. Emmanuel Macron et du Président du Ghana M. Nana Akufo-Addo. "Pour la première fois, après quatre siècles d’une histoire franco-africaine écrite le plus souvent au profit d’une seule partie, les diasporas africaines étaient reçues à la présidence française pour un échange avec le chef de l’Etat".(source : Le Monde)

Ecoutez l'interview du Président FORIM Mackendie toupuissant par Sylvie Koffi, Radio France Internationale - RFI 

 

 

 

 

Codéveloppement Mali : Rencontre entre le FORIM et la délégation UE en République du Mali

 

Le FORIM a accueilli ce mardi 10 juillet dans ses locaux la visite de la Délégation de l'Union Européenne en République du  Mali, dans la personne de Mr Philippe Delers (chargé de programmes Fonds Fiduciaire d'Urgence, section Economie et Gouvernance) ainsi que des répresentants du Département Transitions Politique et Citoyenne – Division Gouvernance  de l'Agence Française du Développement.

La Délégation a pu echanger avec les associations maliennes engagées dans le programme Codéveloppement MALI, que de leur coté ont pu aborder plusieurs questions, notamment sur l'impact du dispositif sur le terrain. La délégation a en outre approfondi la connaissance du FORIM, de la cellule relais du programme Codéveloppement Mali et de la mobilisation des OSIM concernant le rôle de la diaspora dans les projets d'investissements productifs dans leur pays d'origine. 

Pour rappel, la date limite de l'appel à projets du programme CODEVELOPPEMENT MALI a été prolongée au 24 juillet.

Plus d'informations sur le programme CODEVELOPPEMENT MALI ainsi que la consultation du cahier des procédures.

appel à Projet "Sport et Développement été 2019" : jusqu'au 30 septembre pour déposer un projet

Sport & Développement, nouvel incubateur de microprojets en Afrique

La Guilde Européenne du Raid, ONG créée en 1967, lance le programme « Sport & Développement », en partenariat avec l’Agence Française de Développement.

 

Grâce aux valeurs qu’il véhicule, le sport a un véritable impact sur l’éducation, la cohésion et l’intégration sociale, la santé, l’égalité et l’insertion professionnelle. La Guilde, en partenariat avec l’Agence Française de Développement, va mobiliser les vertus du sport au plus près des populations, au service du développement durable et de la paix en Afrique et en Haïti. L’objectif du programme est d’établir et de soutenir des partenariats entre des associations françaises et des acteurs africains et haïtiens dans la création d’initiatives locales de développement par le sport.Ces initiatives de terrain vont prendre la forme de microprojets répondant aux besoins exprimés par les communautés : ils seront des leviers pour l’intégration des personnes handicapées, l’égalité femmes-hommes et l’autonomie des femmes, l’éducation, la cohésion sociale, la formation professionnelle, le respect de l’environnement, etc. L’équipe de Sport & Développement va accompagner de petites associations françaises de solidarité internationale dans la conception de leur projet, dans leur financement (entre 2 000 et 20 000 euros de don par microprojet) et dans leur évaluation, sans oublier la capitalisation de leurs expériences. Cet accompagnement prendra à la fois la forme de conseils, de formations en gestion de projet et de soutien financier.

 

 

L’ouverture du premier appel à projet est disponible sur la plateforme Portail Solidaire www.portailsolidaire.org. Le Portail Solidaire est un projet collaboratif de La Guilde qui met en lien des porteurs de projets de solidarité internationale avec des bailleurs de fonds.  

Accédez à l’appel à projets Sport & Developpement été 2019

 

Pages